X
Rechercher
Publicité

Mobilisation contre le déploiement de la maternelle dès l'âge de 4 ans!

durée 09h46
14 février 2019
durée

Temps de lecture :

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Voir la galerie de photos

Le Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance (CQSEPE) et la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), appuyés par la députée de Joliette, Mme Véronique Hivon, demandent au gouvernement de François Legault de cesser le déploiement des maternelles quatre ans pour tous.  Le point de presse conjoint se tenait au CPE La Cabotine à Crabtree. La région de Lanaudière est le point de départ, mais la coalition continuera sa tournée dans 14 régions du Québec.

Prenant la parole en premier, Mme Francine Lessard, s'est questionné à savoir d’où vient cette commande et qui veut cela. Considérant que les CPE (Centre de la Petite Enfance) offrent déjà des services de qualité et répondent aux besoins réels d’un enfant, et ce, dans un milieu structuré.

Pour sa part, Mme Valérie Grenon, présidente de la FIPEQ-CSQ, a rappelé que 68% des parents préfèrent les CPE qu’une maternelle. « Nous nous battons pour assurer le maintien d’une offre de services éducatifs qui répond en tout point aux besoins du développement des enfants » a expliqué Mme Grenon. Les députés doivent écouter la population et les familles du Québec a insisté la présidente.    

Une pétition à cet effet est d’ailleurs en circulation et aurait à ce jour recueilli plus de 17,000 signatures.

La députée de Joliette, Mme Véronique Hivon, marraine du projet, considère que la maternelle 4 ans n’est pas un bon progrès.  « Ce que souhaitent les parents c’est d’avoir la meilleure place possible en milieu éducatif, pas seulement à quatre ans, mais dès un an, deux ans, trois ans et quatre ans » a déclaré la marraine du projet.  

Mme Hivon se questionne comment va faire le gouvernement, alors qu’il y a un manque flagrant d’espace, de classes dans les écoles et  un manque de personnel. « C’est un projet ni souhaité, ni souhaitable, ni réalisable, mais surtout incohérent ! » a lancé la députée.     

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


25 mai 2022

Mise à jour de la situation des écoles du Centre de services scolaire des Samares

En suivi de l'orage qui a frappé deux écoles du Centre de services scolaire des Samares, les équipes sont déployées sur les lieux depuis samedi soir afin de s'assurer de sécuriser et de nettoyer les dommages.  L'objectif du Centre de services scolaires des Samares est de permettre aux élèves de bénéficier de services éducatifs dans les meilleures ...

18 mai 2022

Mylène Viens reçoit un prix pour la persévérance scolaire au niveau collégial

Mylène Viens enseignante en Techniques de comptabilité et de gestion a fait la fierté du Cégep à Joliette en remportant le prestigieux Prix de l'engagement pour la persévérance scolaire au collégial, remis par la ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann. Ce prix provincial reconnaît l’excellence pédagogique dans les établissements ...

18 mai 2022

Un atelier sur le langage des signes pour enfants à Berthierville

Un déjeuner-causerie, offert par Nourri-Source Lanaudière, sur le thème Signé bébé aura lieu demain à 10 h, à la Salle du conseil de Berthierville. Cet atelier animé par Marie-Claude Cossette, instructrice du langage des signes pour poupons et enfants plus âgés, permettra aux parents de développer de nouvelles tactiques de communication avec ...