Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Mobilisation contre le déploiement de la maternelle dès l'âge de 4 ans!

durée 09h46
14 février 2019
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Salle des nouvelles

Voir la galerie de photos

Le Conseil québécois des services éducatifs à la petite enfance (CQSEPE) et la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), appuyés par la députée de Joliette, Mme Véronique Hivon, demandent au gouvernement de François Legault de cesser le déploiement des maternelles quatre ans pour tous.  Le point de presse conjoint se tenait au CPE La Cabotine à Crabtree. La région de Lanaudière est le point de départ, mais la coalition continuera sa tournée dans 14 régions du Québec.

Prenant la parole en premier, Mme Francine Lessard, s'est questionné à savoir d’où vient cette commande et qui veut cela. Considérant que les CPE (Centre de la Petite Enfance) offrent déjà des services de qualité et répondent aux besoins réels d’un enfant, et ce, dans un milieu structuré.

Pour sa part, Mme Valérie Grenon, présidente de la FIPEQ-CSQ, a rappelé que 68% des parents préfèrent les CPE qu’une maternelle. « Nous nous battons pour assurer le maintien d’une offre de services éducatifs qui répond en tout point aux besoins du développement des enfants » a expliqué Mme Grenon. Les députés doivent écouter la population et les familles du Québec a insisté la présidente.    

Une pétition à cet effet est d’ailleurs en circulation et aurait à ce jour recueilli plus de 17,000 signatures.

La députée de Joliette, Mme Véronique Hivon, marraine du projet, considère que la maternelle 4 ans n’est pas un bon progrès.  « Ce que souhaitent les parents c’est d’avoir la meilleure place possible en milieu éducatif, pas seulement à quatre ans, mais dès un an, deux ans, trois ans et quatre ans » a déclaré la marraine du projet.  

Mme Hivon se questionne comment va faire le gouvernement, alors qu’il y a un manque flagrant d’espace, de classes dans les écoles et  un manque de personnel. « C’est un projet ni souhaité, ni souhaitable, ni réalisable, mais surtout incohérent ! » a lancé la députée.     

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


24 août 2022

Études postsecondaires: l'IRIS propose la gratuité au Québec

Des chercheurs d’un institut québécois proposent au gouvernement du Québec de profiter de la hausse de ses revenus pour introduire la gratuité scolaire dans le milieu postsecondaire. Dans son étude publiée mercredi, l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) prétend que l’indexation des frais de scolarité n’a plus sa place ...

20 août 2022

Alloprof lance un guide pour gérer le stress de la rentrée scolaire

À l'occasion de la rentrée scolaire, Alloprof lance une section spéciale de son site internet pour aider à gérer le stress de cette période mouvementée. « Que ce soit pour les adultes ou pour les enfants, je pense que c'est un moment légèrement anxiogène, même si c'est souhaité, même si les enfants ont hâte de retourner à l’école, parce que c’est ...

16 août 2022

Transport scolaire: les conducteurs réclament des hausses salariales

Les syndiqués qui conduisent les autobus scolaires prévoient une crise toute prochaine dans le transport des écoliers si le gouvernement du Québec refuse d’en augmenter adéquatement le financement. La Fédération des employées de services publics (FEESP), affiliée à la CSN, explique dans un communiqué publié mardi qu’en raison d’un financement ...