Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Sondage-maison Journal de Joliette

Hausse des coûts du panier d'épicerie: comment allez-vous y faire face?

durée 18h00
13 décembre 2021
3ici

commentaires

ici

likes

 

vues

imprimante
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par Salle des nouvelles

Le prix des aliments devrait continuer d’augmenter l’année prochaine, selon le Rapport annuel des prix alimentaires 2022, publié jeudi.

La hausse du prix des aliments, qui a été de 3,9% en 2021, frôlera le 7% en 2022, notamment pour les produits laitiers et les repas en restaurant. Les légumes et les produits de boulangerie connaîtront une augmentation similaire. 

Le prix moyen de l’épicerie pour une famille de quatre personnes (deux adultes, un adolescent et un enfant) sera d’un peu moins de 15 000 dollars par an, soit près de 1000 dollars de plus qu’en 2021.

Les chercheurs qui ont préparé le rapport, mentionnent finalement que l’insécurité alimentaire sera encore plus marquée alors que les demandes auprès des banques alimentaires — déjà 1,3 million de visites par mois au Canada, vont être à la hausse.

Répondez à la question de notre sondage maison: Comment allez-vous faire face aux nouvelles hausses des coûts du panier d'épicerie?

 

commentairesCommentaires

3

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

  • J
    Jos
    temps Il y a 8 mois
    Un moment donné faut se le dire les hausse de chose essentiel vont finir quand ?? Quand ils vas avoir plus de gens dans les rues ou les prisons car ils ne pourrons plus se loger ni même manger ?? Je me questionne sérieusement ou c qu ont s en vas avec les problèmes qui étais déjà bien là avant la fameuse pandémie mais devient de plus en plus sérieuse maintenant .. car toute monte mais pas le prix des salaires ...
  • FD
    Francine Dauphinais
    temps Il y a 8 mois
    Je ne sais pas comment je vais m'en sortir, à 75 ans avec un très faible revenu, bien une semaine sur 4 on va manger des toasts.
    J'ai déjà demandé l'aide alimentaire une fois et la moitié de la boite n'était pas comestible ou si peu(date d'expiration expiré, légumes en fin de vie) je sais qu'à Joliette ce n'est pas la qualité de Moisson Montréal mais ils pourraient faire un effort, après ma seule expérience je n'ai plus demandé l'aide alimentaire.
  • FD
    Francine Dauphinais
    temps Il y a 8 mois
    Je ne sais pas comment je vais m'en sortir, à 75 ans avec un très faible revenu, bien une semaine sur 4 on va manger des toasts.
    J'ai déjà demandé l'aide alimentaire une fois et la moitié de la boite n'était pas comestible ou si peu(date d'expiration expiré, légumes en fin de vie) je sais qu'à Joliette ce n'est pas la qualité de Moisson Montréal mais ils pourraient faire un effort, après ma seule expérience je n'ai plus demandé l'aide alimentaire.
AFFICHER PLUS AFFICHER MOINS

RECOMMANDÉS POUR VOUS


19 juin 2022

Une vie de papa… un amour pas comme les autres

Aussi amoureux soit-il de sa partenaire, l’amour qu’un Papa porte à ses enfants reste en tous points incomparable.  Dans la vie on tombe en amour d’un chum, d’une blonde. C’est un processus plus ou moins rapide qui tient à un regard, un sourire, une courbe, une voix ou bien à des heures passées ensemble à parler, à s’écouter, à s’amuser, à ...

17 mai 2022

Comment peut-on avoir peur de l'Amour?

En cette Journée internationale contre l'homophobie, je voudrais souligner l’absurdité de ce terme, homophobie. En premier lieu, il faut savoir que l’homosexualité a été retirée de la liste des maladies mentales de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) le 17 mai 1990. Ce qui signifie que cela fait un tout petit peu plus de 30 ans que le Monde ...

18 avril 2022

Une quête sans stress avec Kirby dans les mondes oubliés

J’ai eu du plaisir en amusant dans les aventures de Kirby à travers des mondes oubliés. Je dirais même que c’est relaxant comme aventure. On est loin des jeux sanguinolents du type survivre à des hordes de zombies ! Kyrbi, cette grosse boule rose, qui ressemble étrangement à une bulle de gomme baloune, doit voyager d’une région à l’autre pour ...