Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Au cours des trois prochains mois

Pénurie de main d'oeuvre: une hausse du nombre d'heures de travail «inévitable»

durée 15h00
31 août 2022
durée

Temps de lecture   :  

1 minute

Par La Presse Canadienne

Les employés, de même que la direction des entreprises, devront travailler durant un plus grand nombre d'heures au cours des trois mois à venir, estiment plus de la moitié des entreprises québécoises.

C'est ce que révèle l'Institut de la statistique du Québec, qui a analysé les données québécoises à même l'Enquête canadienne sur la situation des entreprises portant sur le deuxième trimestre de 2022.

Le message est clair: «la hausse du nombre d'heures travaillées par la direction ou par le personnel actuel sera inévitable pour plus de la moitié des entreprises».

Les difficultés de recrutement et de maintien en poste des employés existants y sont pour beaucoup. «Pour les trois mois à venir, plus de la moitié des entreprises confrontées aux obstacles liés à la main-d'œuvre prévoient que la direction (58 %) ou le personnel actuel (51,3 %) devront augmenter leur nombre d'heures travaillées», prévient l'ISQ.

De même, plus de la moitié des entreprises (55,8 %) s'attendent à ce que l'inflation devienne un enjeu plus important dans les discussions avec leurs employés, pour ce qui est des augmentations de salaire, au cours de l'année à venir.

C'est particulièrement le cas dans les secteurs de la restauration et de l'hébergement (77,8 %), du commerce de détail (70,3 %) et de la fabrication (63,7 %).

Lia Lévesque, La Presse Canadienne

commentairesCommentaires

0

Pour partager votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


29 février 2024

SAQ: des syndiqués se prononceront sur un mandat de 15 jours de grève

Les syndiqués des magasins et bureaux de la Société des alcools du Québec seront appelés, vendredi, à se prononcer sur un mandat de 15 journées de grève, à exercer au moment opportun. Les résultats du vote ne seront toutefois dévoilés que samedi. Les principaux points en litige sont la création de postes permanents et les horaires de travail, ...

29 février 2024

Étude: les droits des non-syndiqués sont mal protégés, favorisant les accidents

Malgré la réforme du régime de santé et de sécurité du travail, les droits des personnes non syndiquées au Québec sont moins bien protégés, ce qui favorise les accidents de travail et les maladies, soulève une nouvelle étude de l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS). Selon l'étude publiée jeudi, la loi modernisant le ...

28 février 2024

L'UPA lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu

L'Union des producteurs agricoles (UPA) lance un appel à l’aide pour faire face à la baisse de revenu net des agriculteurs. Selon un communiqué diffusé par l’UPA mercredi, Agriculture et Agroalimentaire Canada prévoit que le revenu net agricole québécois passera de 959 millions $ en 2022 à 487,1 millions $ en 2023 et à 66 millions $ en ...