Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

L'Institut de recherche en économie contemporaine

Une étude sur la situation économique de Lanaudière après la pandémie

durée 13h00
5 juillet 2022
Marie-Eve Buisson
durée

Temps de lecture   :  

2 minutes

Par Marie-Eve Buisson, Journaliste

L’Institut de recherche en économie contemporaine a diffusé trois fiches didactiques à propos de la situation économique dans Lanaudière au sortir de la pandémie.

La première fiche porte sur la situation des entreprises, la deuxième sur la situation du marché du travail et la troisième donne une idée du dynamisme territorial de la région.

« Ces fiches permettent de mieux comprendre comment l’économie de la région a pu récupérer du choc provoqué par la pandémie de COVID-19 sur la région de Lanaudière », a expliqué Robert Laplante, directeur général de l’IRÉC.

« Chacun de ces trois jeux de fiches présente les données sur des indicateurs socio-économiques clés tels que les investissements dans le secteur manufacturier, l’emploi par secteur d’activité, le ratio d’ouvertures et de fermeture des entreprises, l’évolution du taux d’activité depuis janvier
2020, le nombre d’emplois, le taux de chômage régional, l’indice de remplacement de la main-d’œuvre, l’indice de développement économique ainsi que l’indice de vitalité économique »
, a-t-il poursuivi.

Réalisées pour le compte de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ) et du Centre de formation économique du Fond de solidarité de la FTQ, ces fiches avaient pour but de nourrir la réflexion des militantes et militants de la FTQ réunis à l'occasion d'une rencontre nationale portant sur le développement socio-économique local et régional en mai dernier.

Situation économique de Lanaudière

Le nombre d'emplois dans la région est passé de 274 200 avant la pandémie à 268 000 aujourd'hui. Le taux de chômage est passé de 3,9 % à 5,2 % pour une augmentation de 1,3 %.

La hausse du nombre de postes vacants affichés a fait bondir le salaire moyen des postes vacants de 0,85 $ de l’heure. Cela n’a pas suffi à corriger le problème du manque de main-d'oeuvre, puisque le taux de postes vacants a augmenté de 2,1 %.

En trois ans, les emplois à Lanaudière se sont notamment détournés
des services aux ménages (– 6 %) et de la fabrication (– 3 %). À l’opposé, on observe une augmentation de la part des emplois dans le domaine de la construction (+ 5 %) et des services publics (+ 3 %).

Le renouvellement de la main-d’oeuvre de Lanaudière est négatif et suit une tendance à la baisse. En 2020, pour 100 citoyens de 55 à 64 ans sur son territoire, la région de Lanaudière comptait 69,5 personnes de 20-29 ans, ce qui mettra sous pression la vitalité du territoire.

L’indice de développement économique de Lanaudière est inférieur
à celui du Québec (Québec = 100). Celui-ci a chuté dans les dernières années, notamment à cause d’un recul au niveau de la scolarité (82,5 en 2015 à 78,9 en 2019) en raison d’une baisse du niveau de diplomation.

Un jeu de trois fiches a été produit pour chacune des régions du Québec. Pour consulter l'étude, visitez le irec.quebec/publications/autres/lanaudiere-situation-des-entreprises-2022

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


5 août 2022

Le taux de chômage à 4,1% au Québec en juillet

Le taux de chômage s’est maintenu à 4,9 % en juillet au Canada, ce qui correspond au creux historique enregistré en juin. Statistique Canada ajoute qu’au Québec, le taux de chômage du mois dernier a été mesuré à 4,1 %. À l’échelle du Canada, chez les personnes âgées de 25 à 54 ans, le taux de chômage s’est établi à 4 % le mois dernier et il a ...

5 août 2022

Ottawa contestera les tarifs douaniers américains sur le bois d’œuvre

L’imposition par Washington de droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien ne contribue guère à apaiser le mécontentement d’Ottawa. La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a qualifié jeudi les plus récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’oeuvre canadien de «sans ...

2 août 2022

L’attrait pour les substituts de viande dépend de son emballage, selon une étude

Est−on plus enclin à goûter à des produits végétariens si ceux−ci sont appelés différemment? Une étude de Concordia indique que oui. La présentation du produit peut faire toute la différence quand on souhaite percer chez les consommateurs qui mangent aussi de la viande, selon les données recueillies. En effet, les participants sondés à qui on ...