Publicité

30 novembre 2021 - 11:58

25e campagne annuelle du Biscuit sourire

9 593 $ dollars seront versés à la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Les propriétaires de restaurant Tim Hortons et les invités d’un bout à l’autre du Canada ont célébré le 25e anniversaire de la campagne annuelle du Biscuit sourire de Tim Hortons en recueillant plus de 12 millions de dollars, un nouveau record.

Cette année, à Notre-Dame-des-Prairies, Saint-Félix-de-Valois et Saint-Jean-de-Matha, monsieur François Robillard, propriétaire de ces trois restaurants Tim Hortons, a amassé avec ses invités 9 593 dollars pour soutenir la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière.

Depuis 2013, ces restaurants Tim Hortons du nord de la région appuient la fondation dans la réalisation de sa mission, c’est-à dire améliorer les soins de santé et les services sociaux, de même que le bien-être des gens dans le nord de Lanaudière.

Cette année, la fondation reçoit une somme supérieure à l’an passé où un peu plus de 8 500 $ avaient été remis.

« C’est incroyable que le simple achat d’un biscuit puisse faire une si grande différence. La campagne du Biscuit Sourire contribue à combler des besoins et offrir des soins de qualité optimale à la clientèle de notre région. Nous souhaitons remercier Tim Hortons, particulièrement M. Robillard et sa clientèle, de leur soutien continu. Nous sommes choyés que notre communauté appuie la fondation si chaleureusement », souligne Maude Malo, directrice générale de la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière.
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.