Publicité

17 septembre 2021 - 18:00

La Corporation de développement économique de la MRC de Joliette (CDÉJ)

Bilan 2015-2020 de la mesure Soutien au travail autonome (STA)

Par Salle des nouvelles

La Corporation de développement économique de la MRC de Joliette (CDÉJ) dévoile le bilan 2015-2020 de la mesure Soutien au travail autonome (STA). Au total, il s’agit d’un montant de plus de 1,4 M$ qui a été octroyé au cours des 5 dernières années, grâce à la participation financière du gouvernement du Québec, pour permettre à de futurs entrepreneurs de se lancer en affaires.

La mesure Soutien au travail autonome vise à fournir de l’aide sous forme d’encadrement, de conseils techniques et de soutien financier aux personnes admissibles, afin qu’elles atteignent l’autonomie sur le marché du travail en créant, développant ou achetant une entreprise, ou en devenant travailleuses ou travailleuses autonomes d’un projet viable. D’ailleurs, le taux de survie des entreprises de notre MRC qui ont profité du programme est de 80 % après 5 ans, alors que ce pourcentage se situe plutôt à 50 % à l’échelle du Québec, selon le Ministère de l’Économie et de l’Innovation.

« À mon avis, la mesure STA constitue un levier très important et un outil incontournable pour aider les nouveaux entrepreneurs de la MRC Joliette, explique Ayoub Moustakbal, conseiller en lancement d’entreprises. En dépit d’un support financier considérable, les entrepreneurs admissibles à ce programme auront droit à un accompagnement personnalisé : conseils techniques pour le démarrage et lancement, des ateliers de formation et des activités de réseautages », poursuit-il.

UN SUCCÈS DANS LA MRC DE JOLIETTE

La mesure, administrée par la CDÉJ, a aidé déjà plusieurs entrepreneurs dans les 5 dernières années. Dans la MRC de Joliette, ce sont 78 travailleurs autonomes et très petites entreprises qui ont vu le jour grâce au programme Soutien au travail autonome. « La mesure STA m'a apporté le temps nécessaire pour mettre mes rêves et mes idées en ordre dans le démarrage de mon entreprise. Se lancer en affaire est toujours risqué, comme sauter dans le vide... Mais grâce à cet appui, j’ai été bien épaulé dans tout le processus », mentionne notamment le bénéficiaire Michael Fiset, cofondateur de la microbrasserie Maltstrom.

En matière de financement octroyé, cela représente plus de 18 000 $ de subvention non remboursable par client sous forme de prestation salariale. « Pour ma part, la mesure STA fut déterminante dans le succès de mon entreprise. Je me suis servi de ce revenu comme salaire et cela m’a permis de réinvestir l’argent gagné dans mon entreprise. Ce fut un énorme stress de moins sur mes épaules», explique Marie-Eve Guindon, fondatrice de Solution Apprentissage, située à Joliette.

RÉPONDRE AUX BESOINS DES ENTREPRENEURS

En plus de l’appui financier, la mesure STA propose un encadrement et des conseils techniques pour propulser le projet développé. « Les formations offertes sont adaptées à la réalité entrepreneuriale. Nous sommes dirigés vers les ressources qui nous appuient dans le secteur d’activité où nous œuvrons », explique Francine Mamidja, propriétaire de l’entreprise Saveurs du Jardin.

« La mesure STA, avec son accompagnement et ses activités, te permet de te sentir moins seul comme entrepreneur. Il y a d’autres personnes qui vivent la même chose que toi. C’est extrêmement rassurant », partagent Audrey Desrochers et Étienne Dupuis, fondateurs de l’agence Haricot Marketing.

Les projets STA sont en grande partie des démarrages de nouvelles entreprises. Toutefois, la CDÉJ a également accompagné quelques projets de relève et d’acquisition d’entreprises existantes. C’est d’ailleurs le cas pour Julie- Christine Roy-Ruel qui a repris l’entreprise familiale Le Spécialiste du Ski : « Avec la mesure STA, l’accompagnement d’Ayoub m’a permis d’avoir plus de temps afin de mieux développer notre inventaire électronique, notre site internet et nos réseaux sociaux », précise-t-elle.

FAIRE UNE DEMANDE

La mesure Soutien au travail autonome est offerte tout au long de l’année. Les citoyens de la MRC de Joliette qui souhaitent se lancer en affaires pourraient bénéficier de ce programme sont invités à prendre contact avec Ayoub Moustakbal, conseiller en lancement d’entreprises à la CDÉJ au 450 752-5566, poste 2 ou au [email protected]

Il est toutefois important de préciser que l’admissibilité à cette mesure est conditionnelle au respect de certains critères. Ceux-ci seront d’ailleurs évalués par le conseiller lors de la rencontre préliminaire et la candidature approuvée par le comité de sélection.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.