Publicité

26 octobre 2020 - 12:00

Entente avec un distributeur américain

Le fabricant Remorques Apogée exporte l’ingéniosité québécoise

Par Salle des nouvelles

L’entreprise québécoise Remorques Apogée vient d’annoncer la  conclusion d’une entente avec un détaillant majeur aux États-Unis pour assurer la distribution de ses  remorques haut de gamme, entièrement faites d’aluminium par des gens d’ici, chez nos voisins du Sud.

Si  la Covid-19 continue d’impacter considérablement l’économie, l’innovation reste un moteur de croissance  et Apogée a su redoubler d’efforts pour obtenir les autorisations nécessaires auprès des autorités  américaines en vue de percer ce marché dont le potentiel est évalué à plusieurs milliers d’unités. 

Après avoir vu son chiffre d’affaires bondir de près de 1,5 M$ depuis ses débuts en 2017, l’entreprise de  Lanaudière qui connaît un franc succès estime que les ententes avec des distributeurs américains lui  permettront d’engranger une croissance importante.

« Il s’agit d’une étape stratégique pour notre  développement commercial et nous avons déjà reçu les premiers bons de commande », confie Christophe  Goffoz, cofondateur et vice-président exécutif de Remorques Apogée. 

Actuellement, le Québec représente un tiers des ventes de l’entreprise, les deux autres tiers se faisant  dans le reste du Canada. Exporter au sud de la frontière propulsera la jeune entreprise à une autre échelle  puisque le marché américain de l’industrie de la remorque représente 10 fois le volume canadien.

« Sans  avoir fait de campagne de promotion aux États-Unis, nous avons reçu des centaines d’appels de clients  souhaitant acheter notre produit. Les consommateurs américains ont déjà adopté notre produit. Nous  allons exporter l’ingéniosité québécoise dans les garages américains », ajoute M. Goffoz, fier de ces  derniers développements.  

Croître malgré la COVID-19 
Malgré la fermeture complète de l’usine de la mi-mars à la mi-mai au printemps dernier, Apogée a vu  l’essor de son réseau de distributeurs au Canada, notamment au Québec et en Ontario.

« En contexte de  pandémie, nous avons su prendre soin de nos employés et, avec eux, assurer un retour sécuritaire pour  tous. Toute l’équipe travaille vigoureusement depuis la réouverture et continue d’offrir un produit et une  expérience client hors pair », partage Jean-Michel Brunet, le PDG de l’entreprise. « Je remercie nos  actionnaires qui nous accompagnent et nous conseillent au quotidien », ajoute-t-il.  

C’est également en innovant dans son approche que Remorques Apogée a su se positionner dans la  nouvelle réalité que l’on connaît cette année : salons d’affaires virtuels, vidéoconférences et marketing  adapté.

« La situation actuelle transforme les procédures dans le monde des affaires et nous oblige à nous  ajuster. Nos produits permettent une distribution à grande échelle, même à travers des modèles de type  “Amazon”. Nous visons l’ouverture de plusieurs dizaines de concessionnaires aux États-Unis dans les  prochains mois et le lancement de nouveaux produits en 2021. L’innovation et la résilience sont au cœur  de notre entreprise », conclut M. Brunet. 

Des investisseurs pour accélérer la croissance
L’innovation et la rigueur sont des facteurs clés et un moteur pour la croissance de l’entreprise selon  Guillaume Courtemanche, ange-investisseur membre d’Anges Québec.

« Plus d’une dizaine  d’investisseurs ont choisi d’appuyer Remorques Apogée puisque l’entreprise s’appuie sur une équipe de  gestion solide et développe des remorques de haute qualité répondant à un besoin de marché jusqu’alors non servi. Ce besoin est clairement démontré par la forte croissance des ventes au Canada et le potentiel  important aux États-Unis. » 

L’entreprise a conclu une ronde de financement de plus de 800 k$ grâce à la participation d’Anges Québec,  d’un investisseur stratégique et d’autres investisseurs privés. Grâce à ce financement, Remorques Apogée  a pu accélérer ses opérations et préparer sa croissance à l’international.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.