Publicité

31 janvier 2020 - 09:00

Intérim assuré par Maude Malo

Fondation pour la Santé: départ de la directrice générale Caroline Martel

Par Salle des nouvelles

Après plus de 7 ans en poste, la directrice générale de la Fondation pour la Santé du Nord de Lanaudière Caroline Martel, a annoncé dernièrement qu’elle quittera ses fonctions le 7 février prochain afin de relever de nouveaux défis professionnels.

Le conseil d’administration "avec regret" a accepté la décision de Mme Martel, tout en comprenant bien son choix. Mme Martel a obtenu un poste au sein du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSS de Lanaudière), à titre de conseillère-cadre à la Direction générale. Elle demeure donc près de la fondation, puisque c’est au CISSS de Lanaudière que sont remises directement les sommes amassées par la fondation.

Intérim assuré par Maude Malo

La personne qui lui succédera n’a pas encore été désignée. Un comité de recrutement, composé de membres du conseil d’administration, a été mis en place pour veiller à l’embauche. Le poste sera d’ailleurs affiché sous peu. Pour le moment, l’intérim est assuré par Mme Maude Malo, actuelle directrice des communications et du développement à la fondation.

Le conseil d’administration a salué le travail effectué par Mme Martel durant toutes ses années. « Nous lui souhaitons bonne chance dans ses futures fonctions et espérons de tout cœur pour elle une très belle continuité de carrière. Elle peut partir la tête haute face au travail accompli et aux belles réalisations effectuées durant son passage à la fondation », soutient la présidente Dany Belleville.

« J’ai vécu de très belles et grandes choses à la fondation. J’ai eu la chance de faire des rencontres extraordinaires, avec des gens de cœur chaleureux, grandement impliqués. J’ai réalisé et participé à de magnifiques projets dont je suis très fière, grâce à une communauté incroyablement solidaire », a souligné la directrice générale sortante Caroline Martel.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.