Publicité
8 février 2019 - 14:00

Nouvelles technologies chez Desjardins, même priorité

Par Salle des nouvelles

Chargement du vidéo

Voir la galerie de photos

C’est lors de la deuxième édition du déjeuner-conférence, organisé par la Corporation de Développement Économique de la MRC de Joliette (CDÉJ), que M. Chadi Habib, vice-président technologie de l’information pour le Mouvement Desjardins, était invité d’honneur. Cette deuxième édition s’est déroulée à guichet fermé, le mercredi 6 février 2019, au Club de Golf de Joliette.

Accordant une entrevue exclusive au Journal de Joliette, M. Habib a insisté sur le fait qu’au Mouvement Desjardins la technologie est déployée dans l’intérêt de la clientèle et pour appuyer ses membres .

La plus grande force technologique chez Desjardins

Parmi les points importants, M. Habib a insisté qu’il fallait exécuter une transition responsable et mesurée, afin de protéger la vie privée de ses membres. De plus, il rappel que la priorité est de limiter les impacts sur la clientèle.  

« La technologie est là pour appuyer les clients et les membres chez Desjardins », a insisté M. Habib. Un autre changement qui est à l’horizon consiste à développer les compétences en région. « On ne peut pas continuer à concentrer toutes les compétences, les leaderships et les jeunes et les technologies dans les grandes villes, il faut trouver d’autres modèles », à ajouter le premier vice-président Technologie de l’information.

Ensuite, un panel de discussion a été formé avec M. Habib, M. Tommy Mailhot (Le Renard solutions technologiques), M. Mathieu Brassard (Karbur accélérateur technologique) et M. Noah Redler (Arche innovation). Une discussion qui s’est vue très appréciée par les gens d’affaires qui étaient présents. Les panélistes sont unanimes, la prochaine étape pour les entreprises de la région est de commencer par réaliser un diagnostic afin d’identifier leurs besoins.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.