Publicité

22 août 2021 - 09:00

Allergies saisonnières

Des gestes permettant de diminuer les effets du pollen de l’herbe à poux

Par Salle des nouvelles

Le pollen de l’herbe à poux est la principale cause de rhinite allergique saisonnière, qui débute en fin d’été. La Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière rappelle les bons gestes à poser pour réduire l’exposition au pollen de l’herbe à poux.

L’herbe à poux pousse au début du printemps (mi-mai) et meurt à la fin de la saison automnale. Sa floraison se fait en plein milieu de l’été. Si vous avez déjà coupé les plants existants en juillet, une nouvelle tonte effectuée à la mi-août permettra de réduire considérablement la quantité de pollen libérée dans l’air.

Les personnes souffrant du rhume des foins doivent réduire leur contact avec l’herbe à poux et mettre en application les mesures suivantes :

  • Éviter de tondre soi-même la pelouse pendant sa floraison;
  • Éviter de fréquenter les lieux infestés par l’herbe à poux;
  • Si cela est possible, par temps chaud, sec et venteux, laisser les fenêtres fermées et utiliser un système de climatisation ou de filtration pour empêcher le pollen d’entrer dans la maison;
  • Éviter de faire sécher ses vêtements à l’extérieur;

Savoir que, pour les activités à l’extérieur, après une pluie, les grains de pollen se sont déposés au sol, ce qui a pour effet de réduire les réactions allergiques.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux publie un Guide de gestion et de contrôle de l'herbe à poux et des autres pollens allergènes. Consultez-le pour en savoir davantage.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.