Publicité

17 juillet 2021 - 11:00

Vaccination COVID-19

Comment devancer sa deuxième dose à un intervalle de 4 semaines

Par Salle des nouvelles

La Direction du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière souhaite rappeler à la population qu’il est possible de devancer en ligne le rendez-vous de la deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 dans un intervalle 4 semaines (28 jours).

Cette décision du ministère de la Santé et des Services sociaux de raccourcir à 4 semaines est jugé sécuritaire pour toutes les clientèles.

Rappelons que la deuxième dose est essentielle pour assurer une protection à plus long terme et pour réduire les risques d’avoir et de transmettre le virus.

Ce changement de l’intervalle recommandé a été octroyé afin de surtout prévenir la transmission du variant Delta, qui est plus contagieux et plus dangereux. Bien que la situation épidémiologique de la COVID-19 est présentement sous contrôle, le variant Delta a fait son apparition et circule au Québec.

Où se faire vacciner?

Plusieurs options sont possibles pour recevoir le vaccin avec ou sans rendez-vous, pour la première ou la deuxième dose :

• Avec ou sans rendez-vous dans les sites fixes de Joliette, de  Repentigny et de Terrebonne.

• Sur rendez-vous dans les cliniques ambulantes au nord de la région.  Pour connaître le calendrier de ces cliniques et prendre rendez-vous, visitez le site Web du CISSS.

• Sans rendez-vous avec le Vaccibus qui sillonne le territoire cet été. Il sera présent à différents événements et villes de la région. Pour l’instant le Vaccibus offre la vaccination aux personnes de 18 ans et plus.

Pour plus d’informations ou pour connaître les calendriers du Vaccibus et des cliniques ambulantes, il est possible de suivre la page Facebook et consulter le site Web du CISSS.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.