Publicité

29 mai 2021 - 08:00

Réduction des émissions de gaz à effet de serre

Prix d’excellence : Un hôpital qui consomme moins en énergie

Par Salle des nouvelles

Grâce à une réduction de sa consommation d’énergie de 15 %, et de ses émissions de gaz à effet de serre (GES) de 32 % entre 2018 et 2020, l’Hôpital Pierre-Le Gardeur du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière s’est mérité la première place dans la catégorie Amélioration de la performance énergétique de BOMA Québec

L’Hôpital Pierre-Le Gardeur s’est distingué le 13 mai dernier au Défi Énergie en immobilier de BOMA Québec des autres établissements inscrits du réseau de la santé et des services sociaux.

BOMA est un regroupement de propriétaires et de gestionnaires d’immeubles commerciaux. Parmi ses objectifs, il vise la réduction de la consommation d’énergie et des GES des bâtiments commerciaux, institutionnels et multirésidentiels d’un minimum de 10 % en 4 ans par la collaboration, le partage des connaissances, l’éducation et l’innovation.

Au-delà de l’efficacité énergétique

En entreprenant un projet d’amélioration énergétique, le CISSS de Lanaudière souhaitait s’inscrire dans une démarche de développement durable et de respect de l’environnement.

Parmi les mesures implantées, notons la récupération de chaleur, l’optimisation des réseaux de chauffage et de refroidissement, la conversion de l’éclairage au DEL, l’amélioration et la modernisation de la ventilation, et l’implantation de nouveaux contrôles centralisés.

L’ensemble de ces travaux réalisés en partenariat avec la firme Ecosystem à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur, au Centre d’hébergement et de réadaptation en déficience physique de L’Assomption, au Centre d’hébergement de Repentigny et au CLSC Lamater de Terrebonne représente un investissement de 7 millions de dollars répartis sur près de 7 ans, dont 1,6 million provenant de subventions gouvernementales.

Le projet génèrera bientôt 757 000 millions de dollars d’économies annuelles sur les factures d’énergie, lesquelles serviront à rembourser l’investissement. À terme, la consommation d’énergie sera réduite de près de 30 % et les émissions de GES de 68 %, soit l’équivalent de retirer 885 voitures de la circulation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.