Publicité

22 mai 2021 - 10:00

Négociations dans le réseau de la santé

Les membres de l’APTS à nouveau en grève dans Lanaudière

Par Salle des nouvelles

Les 60 000 membres de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) seront en grève générale les 7, 8, 21 et 22 juin, et la région de Lanaudière ne sera pas épargnée. 

C’est après plus d’un an et demi de négociation pour régler les problèmes de surcharge de travail, d’attraction et de rétention de personnel que l’APTS se dit contraint de mettre en application un mandat de grève pour quatre dates en juin.

« Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous annonçons ces quatre journées de grève générale mais nous sommes obligés d’y recourir pour faire entendre raison au gouvernement Legault, qui s’entête à ignorer les problèmes vécus par le personnel professionnel et technique du réseau de santé et de services sociaux (RSSS) », ont déclaré Kevin Newbury, président de l’exécutif local de l’APTS Lanaudière, Gabrielle Lessard, présidente du CHSLD de la Côte Boisée et Martin Lavigne, président de l’exécutif laboratoires Lanaudière.

Cette grève se déroulera dans l’ensemble des établissements de Lanaudière où le syndicat représente des salariés à moins que le gouvernement ne réponde favorablement à ses revendications pour convenir d’une entente.

« Ce n’est pas seulement pour obtenir des conditions de travail décentes et la reconnaissance de l’expertise de nos membres que nous faisons cette grève, c’est aussi pour défendre des services publics de qualité pour l’ensemble de la population de Lanaudière », ajoute-t-ils.

Ces derniers déplorent que l’intensification des négociations annoncée en grande pompe par le premier ministre le 2 mai dernier ne soit toujours pas concrétisée.

« L’APTS tient à réitérer sa volonté d’en arriver à une entente rapidement, ce qui implique que le gouvernement bonifie considérablement ses offres pour s’attaquer concrètement aux défis du RSSS. Cela passe nécessairement par l’amélioration du salaire et des conditions de travail de nos membres » ont poursuivi les présidences régionales.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.