Publicité

28 avril 2021 - 14:45 | Mis à jour : 14:45

CISSS de Lanaudière

Vaccination : au tour des personnes handicapées et présentant un spectre de l’autisme

Jérôme Ouellet

Par Jérôme Ouellet, Journaliste

La deuxième phase de l’élargissement de la campagne de vaccination pour les personnes présentant un trouble du spectre de l’autisme et les personnes handicapées est mise en branle dans Lanaudière.

Également, ce groupe prioritaire inclut toute personne qui présente une incapacité motrice, intellectuelle, de la parole ou du langage, visuelle, auditive ou associée à d’autres sens.

Celles-ci peuvent prendre un rendez-vous dans une clinique de vaccination si elles sont âgées de 16 ans et plus, ou dans une pharmacie pour les personnes âgées de 18 ans et plus.

Un proche-aidant d’une personne qui fait partie de cette clientèle peut recevoir le vaccin ou un parent par enfant handicapé mineur.

Le centre hospitalier de Lanaudière et le site de vaccination de Charlemagne ont été aménagés pour ceux qui ont besoin d’une assistance ou d’un accompagnement.

Des intervenants en DI-TSA-DP vont être mis à la disposition en plus du personnel qui est consacré à la vaccination afin de soutenir les personnes et les proches aidants.

Le CISSS de Lanaudière a démarré la semaine dernière la vaccination pour les personnes handicapées et présentant un trouble du spectre de l’autisme dans les ressources intermédiaires et de type familial. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.