Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 décembre 2017 - 08:51

Manteaux et vêtements chauds pour l'Association pour les jeunes de la rue de Joliette

Par Salle des nouvelles

Une collaboration qui réchauffe devant les grands froids qui s’installent: le syndicat des pompiers de la Ville de Joliette et le magasin Aubainerie de Joliette s’associent de nouveau pour offrir un don de 2 000 $ à l’Association pour les jeunes de la rue de Joliette (AJRJ).

Pour une deuxième année consécutive, cette contribution, versée à parts égales par le syndicat des pompiers et l’Aubainerie de Joliette, permettra à l’AJRJ de se rendre en magasin avec des jeunes dans le besoin pour les doter de manteaux et de vêtements chauds. 

Joliette, également solidaire à l’AJRJ
Impliquée dans le développement des activités de l’AJRJ depuis 2006, rappelons que la Ville de Joliette a annoncé le renouvellement de son aide financière destinée à l’organisme en octobre 2015, s’engageant ainsi à verser 52 000 $ annuellement jusqu’en 2018, pour un total de 156 000 $.

L’AJRJ lutte quotidiennement contre l’isolement des jeunes en situation de désaffiliation sociale et soutient plus de 530 personnes par année. Aujourd’hui, elle peut compter sur l’expertise de cinq travailleurs de rue qui interviennent jour et nuit dans les différents milieux de vie et de socialisation de Joliette et Saint-Charles-Borromée. 

Sur la photo
Dans l’ordre habituel, MM. Mathieu Viau, Sacha Boyer, Jean-François Dumoulin, Carl Gauthier, directeur du service des Incendies, Luc Beauséjour, conseiller, Christian Anctil, Xavier Forestier, Alain Beaudry, maire, Martin De Grandpré, Yves Hétu, de l’Aubainerie Joliette, Martin Bernard, Patrick Lasalle, conseiller, Mme Marie-Ève Ducharme, MM. Richard Lefebvre et Éric Major de l’AJRJ, Mme Claudia Bertinotti, conseillère, et M. Richard Leduc, conseiller.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.