Publicité

1 avril 2016 - 16:35 | Mis à jour : 16:47

La Librairie Martin ferme ses portes définitivement

Guy Latour

Par Guy Latour, Journaliste

Toutes les réactions 10

C’est maintenant officiel, la Librairie Martin de Joliette ferme définitivement ses portes.

Le commerce, situé sur la rue Saint-Viateur, en a fait l’annonce officielle peu après 15h00, le 1er avril, dans un communiqué sur sa page facebook.

« L’industrie des biens culturels est en crise depuis une dizaine d’années, minée par le contexte économique et les démonétisation (contenus gratuits sur le web) croissante des contenus.  L’activité des librairies décline d’année en année et est un des secteurs les moins rentables du commerce du détail », peut-on lire.

La Librairie Martin souligne que la survie des librairies passe par la réingénierie, le contrôle serré des inventaires et coûts d’exploitation ainsi que l’expérience client en magasin.

« C’est un choix difficile, mais réfléchi pour garder cette institution presque centenaire en vie dans la région », précise René Martin.  Cela devrait permettre à l’entreprise  de surmonter la crise des librairies et d’offrir des produits culturels, de loisirs, papeterie, objets de passe-temps, cadeaux ainsi que fournitures aux institutions de la région.

La succursale de la Librairie Martin Express, située aux Galeries Joleitte, n’est pas touchée par cette fermeture.

Lock-out

Le 24 décembre dernier, la Librairie-Martin avait décrété un lock-out à sa quinzaine d’employés syndiqués de la CSN.  L’employeur souhaitait éliminer le plan d’assurance collective des employés ainsi que de sabrer dans les vacances, les congés fériés  et de maladie.

« On n’est pas surpris cette décision.  C’est la suite logique de leur refus de nous rencontrer pour discuter la possibilité d’acquérir la librairie » a réagi Benoit Boucher, conseiller syndical à la CSN.

Selon M. Boucher, il est clair que la Librairie Martin voulait se débarrasser d’un groupe de syndiqués et d’une convention collective.  « Je ne serai pas surpris qu’une annonce soit faite concernant un possible agrandissement pour l’autre succursale », croit-t-il.

Pour ce qui est du projet de réouverture par les employés, M. Boucher mentionne que les démarches vont bon train.  Stéphane Bisson, de Bureau Plus, pourrait agir comme partenaire.  La recherche de fournisseurs et de financement suit son cours « On croit que les choses pourraient débloquer d’ici le début de l’été », de conclure le conseiller syndical.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

10 réactions
  • Je ne suis pas surpris de ce qui arrive concernant la famille Martin,il oublie que ce qui à fait la réputation de cette librairie c'était la qualité du personnel dont plusieurs étaient là depuis des années.On peut trouver toute sorte d'excuse pour laisser entendre que la situation économique laisse à désirer...foutaise voilà la formule magique de tout employeur.Petit rappel que ce n'est pas la première fois que la famille Martin utilise le LOCK OUT .Et la succursale des Galeries fait bien l'affaire des Martins...pas de personnl syndiqué...la belle affaire.Je souhaite que cette succursale puisse faire une demande accréditation syndicale.

    Serge Morneau - 2016-04-01 18:22
  • Les activités de la Librairie Martin express située aux Galeries Joliette sont toutefois maintenues. Soulignons qu'il s'agit aussi d'une librairie agréée pouvant fournir les livres aux écoles, bibliothèques et autres organismes de la région, autant qu'à la population générale, et ce, depuis 2012.

    France Martin - 2016-04-01 19:59
  • Très triste pour notre belle région...c'était la dernière vraie librairie, et je m'en ennuie déjà ! Longue vie au projet des employés de faire renaître la vénérable !

    Etiennebuzz - 2016-04-01 20:13
  • Cela me rappelle un certain lock- out au journal de Montréal. Je trouve dommage qu'un petit syndicat d'employés ne parvienne pas à obtenir des conditions de travail en entente avec leur employeur. C'est la seule librairie dans Joliette et les environs. Ce matin justement, je cherchais un livre d'enfant .Je suis passée devant la librairie en klaxonnant et en levant mon pouce en l'air pour encourager les employés, ces employés qui ont appris aujourd'hui même qu'ils vont perdre leur emploi. J'espère encore un revirement de position de la part de l'employeur pour tous ces gens qui ont besoin de gagner leur vie, pour leur familles et leurs enfants. En tant qu'ancienne déléguée syndicale de l'enseignement, je ne peux faire autrement que les soutenir. C'est toujours triste de voir des employés perdre leur travail. Une librairie est un synonyme de culture et un service essentiel à la population.

    Marjolaine Chassé - 2016-04-01 21:23
  • Des pertes d' emploi c'est triste pour le personnel et pour la région!

    Bernie 1725 - 2016-04-01 21:25
  • C'est triste, mais il n'y a rien de surprenant. Pour perdurer, un commerce doit d'abord offrir un service de qualité et, pour avoir été libraire longtemps dans de vraies librairies, je peux vous assurer que le service n'était pas au rendez-vous chez René Martin. Cette librairie s'est coulée elle-même.

    Jacques - 2016-04-01 23:40
  • C'est bizarre que dans d autres villes leur librairie où je vais fonctionne très bien..... Parmi les problèmes que l'on avait et que l'on à avec celle des galeries est entre autre que nous n'avons vraiment pas de choix, de variétés et de services....Moi et je ne suis certainement pas la seule à aimer bouquiner,car où je vais il y a toujours plein de gens. Exemple: Archambault, Renaud Bray, Bureau pro citation pour ne nommée que ceux là. J'ai hâte que l'on ait nous aussi une vraie librairie et que je ne soit plus obligée d'aller ailleurs pour acheter mes livres!

    Geneviève - 2016-04-02 08:58
  • Une ville sans librairie est une ville sans âme. Je suis infiniment triste d'un tel dénouement. J'étais et je suis toujours de tout cœur avec les employés. Puissiez-vous trouver des partenaires afin que la librairie renaisse! Je serais heureuse d'apporter ma contribution si jamais vous faisiez une campagne de financement, j'aurais grand plaisir à y contribuer.

    Louise Lavergne - 2016-04-02 17:16
  • La fermeture de la Librairie Martin est un scandale puisque après avoir fait des années de bénéfices, René Martin, figure parmi les notables de cette ville, a voulu supprimer les droits des employés à une qualité de vie. Enfant gâté parmi les enfants gâtés, ce n'est pas un gagne pain qu'il enlève à des gagne petits, c'est la seule librairie qu'il enlève à la population de notre ville. Il y a là, une attitude de vieille bourgeoisie qui continue de faire la pluie et le beau temps. Je suis intéressé à me pencher sur la relance de cette entreprise utile à la population.

    Bernard Bohmert - 2016-04-02 21:53
  • Je tiens à rassurer les parents et vous confirme que BuroPLUS MARTIN, dont je suis propriétaire depuis 12 ans, offrira aux élèves des écoles publiques et privées les cahiers d'exercices scolaires cet été pour la prochaine rentrée. tant qu'au projet de relance d'une vraie librairie à Joliette, le projet avance rondement et je remercie la population de leur soutien.

    Stéphane Bisson, Propiétaire BuroPLUS MARTIN - 2016-04-03 23:32