Publicité
11 septembre 2019 - 16:00

Cégep régional de Lanaudière à Joliette

La Fondation de la Société de développement international de Lanaudière remet une bourse de 2500 $ à des étudiants

Par Salle des nouvelles

La Fondation de la Société de développement international de Lanaudière (SODIL) a fait un don de 2500 $ à un groupe de neuf étudiants du programme d’études Techniques de comptabilité et gestion du Cégep régional de Lanaudière à Joliette, afin de soutenir leur projet de stage à l’étranger. La remise de la bourse s’est déroulée le jeudi 5 septembre, au cégep, devant les représentants des deux organisations.

Une bourse précieuse pour les étudiants et les étudiantes

L’octroi de cette bourse permettra de financer une partie du stage international des étudiants. Ceux-ci s’envoleront au printemps 2020 dans la région de La Roche-sur-Yon, en Vendée, afin de parfaire leurs compétences dans un nouvel environnement, de tisser des liens avec des entreprises françaises et développer de nouveaux partenariats.

« La bourse facilite la réalisation de ce projet qui nous tient à cœur. Nous sommes ravis de pouvoir proposer des stages internationaux à nos étudiants, car nous croyons que cette expérience leur permettra de se démarquer sur le marché du travail », explique Serge Lepage, enseignant dans le programme Techniques de comptabilité et de gestion.

Un geste qui s’inscrit dans la mission de la fondation

L’objectif de la fondation est de sensibiliser la relève entrepreneuriale et académique lanaudoise à l’importance de s’ouvrir à l’international.

« Comme premier don de la fondation, il était naturel de s’associer à ce projet qui, nous l’espérons, permettra aux étudiants d’avoir une perspective positive sur l’international qu’ils préserveront tout au long de leur avenir professionnel », affirme Sylvain Larose, président de la fondation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.