Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 juin 2018 - 12:01 | Mis à jour : 12:15

Un investissement de plus de 15M$ pour une nouvelle école à Saint-Charles-Borromée

Le maire de Saint-Charles-Borromée se réjouit de l’annonce de la construction d’une école, un investissement de près de 15,3M$ alloués par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport à la Commission scolaire des Samares.

 « Cette bonne nouvelle est plus qu’appréciée puisque depuis plusieurs années, la Municipalité fait valoir la nécessité d’une école dans ce secteur en plein développement. Voilà qui répond aux attentes exprimées par les Charloises et les Charlois et voilà qui vient bonifier notre offre de services aux citoyens ! », a réagi avec empressement M. Robert Bibeau.

L’école sera construite sur la rue Pierre-De Coubertin et elle devrait accueillir ses nouveaux élèves à l’automne 2019, avec 3 classes préscolaires et 18 classes primaires.

« Ce projet qui reçoit une confirmation aujourd’hui est le fruit d’une belle ténacité et d’une collaboration fructueuse entre le conseil municipal et la commission scolaire auprès du ministère de l’Éducation », ajoute le maire.

« Nous savons depuis longtemps que les familles charloises sont soucieuses de pouvoir voir leurs enfants faire leur parcours scolaire dans leur municipalité et dans leur milieu de vie. C’est d’ailleurs ce qui nous a motivé à porter ce dossier sans relâche vers le gouvernement du Québec », précise M. Bibeau.

Mentionnons que dans ce dossier, la Municipalité de Saint-Charles-Borromée est heureuse d’avoir collaboré en cédant un terrain de 17 039 m2 à la Commission scolaire, en plus d’avoir contribué à la mise en place des infrastructures souterraines nécessaires pour la réalisation de cette école longuement souhaitée par le milieu.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.