Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 décembre 2017 - 11:25

Les nouveaux besoins technologiques des entreprises

Article commandité

Il est aujourd'hui évident que la transformation numérique va perturber un jour ou l'autre, et plus vite qu'on ne le croit, tous les secteurs industriels.

La transformation numérique à l'origine de nouveaux besoins

Microsoft a récemment mis en scène un événement inspirant sur la transformation numérique au Centre des sciences de Montréal. Il en est notamment ressorti les chiffres suivants :

  • près de la moitié des dirigeants d’entreprises croient que leur modèle d’affaires sera obsolète d’ici 3 ans (47 %)

  • la majorité de ceux-ci perçoivent la transformation numérique comme une opportunité et non une menace (86 %)

  • pourtant, seulement 44 % des dirigeants ont une stratégie complète en place

Pour le géant du logiciel, la transformation numérique passe nécessairement par ces 4 axes :

  • la communication avec le client

  • les outils fournis aux employés

  • l'optimisation des opérations

  • la réinvention des produits

Comment identifier les futurs besoins technologiques

Les besoins technologiques des entreprises seront donc prioritairement à développer autour de ces axes principaux.

Selon le cabinet IDC, les cinq prochaines années seront décisives, dans le sens où il est prévu qu'une majorité d’entreprises arrêteront de gérer leur propre infrastructure.

Il est ainsi possible de faire croître son entreprise grâce à un centre de données à Montréal aussi sécuritairement qu'on accède de nos jours aux infinies possibilités de l'infonuagique.

L'identification des futurs besoins technologiques des entreprises passera par la multiplication et l'amélioration de ces services et infrastructures.

Un exemple avec Real Ventures

La firme d’investissement montréalaise Real Ventures, axée sur le soutien des sociétés technologiques en démarrage, vient de récolter 180 millions en capitaux frais tout en attirant de nouveaux partenaires. Cet argent permettra notamment de soutenir le développement d’entreprises en intelligence artificielle.

Le total de ses fonds sous gestion est ainsi passé à 330 millions et Montréal se positionne comme un acteur important du développement de l’intelligence artificielle.

Rattraper le retard

Selon l'expert en ventes & technologies et conférencier Philippe Bertrand, créateur de 10 entreprises en 15 ans, le Québec n'est pas en avance par rapport à d'autres régions du monde. La Province doit notamment se préparer à :

  • changer de modèle d’affaires, de stratégies et de tactiques

  • répondre aux nouveaux besoins technologiques de l’environnement d’affaires

  • penser stratégiquement et à long terme

  • gérer les projets numériques avec la même rigueur que tout autre projet

  • savoir que le numérique n’est pas seulement une affaire de technologie

Le Québec saura-t-il emprunter à temps ce tournant décisif ? L'une de ses principales faiblesses étant de savoir attirer la main d’œuvre nécessaire à ce nouveau type de développement.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.