Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 septembre 2017 - 10:32

Vous cherchez à vendre votre cabinet dentaire ? Ce qu'il faut savoir

Article commandité

Un départ en retraite bien mérité peut par exemple vous pousser à vendre votre cabinet dentaire après mûre réflexion. Comment procéder ?

La méthode traditionnelle

Certains préfèrent encore le modèle classique. Vous payez une commission de 10 % à un courtier en plus des frais juridiques, comptables et d’évaluation. Ce n'est pas la plus économique des démarches, mais elle a le mérite d'être éprouvée.

Ah ! Il faudra aussi penser à engager un conseiller financier. La vente d'un cabinet dentaire a des conséquences fiscales importantes qu'il ne faudrait pas négliger. Elles sont également nécessaires dans le cas d'une vente familiale.

Passer par un fiscaliste conseil

L'avantage principal des services de vente de cabinets dentaires pour économiser 50% sur les frais de transaction est d'avoir tout le monde sous le même toit à disposition.

Les services proposés incluent en effet :

  • le plan de préparation pour la vente

  • l'évaluation du cabinet dentaire par des experts indépendants

  • la mise en marché

  • l'identification et la qualification des acheteurs potentiels

  • l'accompagnement lors de la vérification diligente

  • l'optimisation de toutes les opérations

  • la préparation de tous les contrats juridiques nécessaires

  • l'optimisation fiscale

Des avantages à considérer :

  • des honoraires à forfait fixes : économie d'argent

  • des interlocuteurs uniques : économie de temps

  • professionnels (diplômés) : compétences garanties

  • une confidentialité assurée : pas de fuites

  • l'indépendance de vos affaires

Par où commencer ?

Votre première démarche consistera à réaliser l'inventaire. Il se compose des actifs corporels :

  • équipements dentaires, y compris reprises de contrats de location-vente

  • petits instruments, meubles de travail, marchandises en stock, etc.

  • matériel de bureau (logiciels, ordinateurs, mobilier de bureau et de réception, etc.)

  • les améliorations locatives éventuelles

Puis des actifs incorporels :

  • achalandage

  • clientèle (liste de patients)

  • systèmes de travail et d'organisation

  • droits de propriété intellectuelle (enseigne, brevets, licences, marques, etc.)

Enfin viendra la question du type de vente à laquelle vous désirez procéder, selon que le modèle de pratique choisi par l'acheteur est de nature corporative ou traditionnelle.

Vente totale ou partielle ?

La vente totale inclut l'ensemble des contrats de service : fournisseurs et liste des dentistes au pourcentage compris. Ce type de vente correspond parfaitement au cas d'un cabinet dentaire traditionnel composé d'un seul dentiste et de son ou ses employés(e)s(s).

La vente partielle, quant à elle, est la démarche usuelle de la vente en location-gérance aux dentistes au pourcentage. Ils peuvent former un groupe d'associés ou non (associés au sein d’une pratique privée avec contrat d'employé par exemple). C'est plus souvent le cas des cabinets pluridisciplinaires ou des cliniques dentaires par exemple.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.