Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 juillet 2018 - 12:00

Un camp de jour pour poursuivre l’apprentissage du français durant l’été

Par Salle des nouvelles

Pour la sixième année, des jeunes joliettains originaires de Colombie, de République centrafricaine, du Burundi et de République démocratique du Congo participent à un camp de jour de francisation afin de poursuivre l’apprentissage du français pendant les vacances estivales, de socialiser en français et de découvrir la Ville de Joliette, tout en s’amusant.

Cette année, ce sont 24 jeunes de 9 à 16 ans qui sont répartis en deux groupes d’âge primaire et secondaire. En avant-midi, ils assistent à des cours de francisation donnés par des enseignantes et des activités de socialisation ont lieu en après-midi avec des accompagnatrices.

Le camp de jour qui se déroule du 9 juillet au 2 août est une initiative du Comité régional d’éducation pour le développement international de Lanaudière (CRÉDIL) rendue possible grâce à un financement de la Commission scolaire des Samares. Une collaboration avec la Ville de Joliette permet aux jeunes de participer à certaines des activités du camp de jour municipal et de profiter d’accès privilégiés à certaines activités offertes à Joliette. Une commandite de la compagnie d’autobus Beausoleil à Mandeville permet également le transport scolaire des jeunes le matin et le soir à coût réduit.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.