Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 mars 2018 - 06:00

Un programme de subvention pour les couches lavables à Sainte-Marcelline-de-Kildare

Par Salle des nouvelles

La Municipalité de Sainte-Marcelline-de-Kildare s’est dotée en février dernier d’une politique de remboursement pour les familles résidentes de la municipalité pour l’utilisation de couches de coton lavables.

Reconnue pour ses initiatives en matière d’environnement et suivant le pas d’autres municipalités, Sainte-Marcelline-de-Kildare souhaite encourager les gestes visant la préservation de l’environnement et le développement durable. Soucieux du bien-être de ses citoyens, la Municipalité cherche à diversifier ses actions en soutien aux familles établies sur son territoire.

Le programme de subvention accorde une aide financière de 50 % des dépenses jusqu’à concurrence de 100 $ par enfant sur le montant déboursé selon certaines modalités. Toutes les familles ayant un bébé de moins de deux ans et résidentes sur le territoire de la Municipalité sont admissibles à cette politique de remboursement. Le formulaire d’inscription est disponible sur le site Web de la Municipalité au www.ste-marcelline.com.

« Dans un souci continuel de diminuer le volume des matières dirigées vers les sites d’enfouissement et d’améliorer la qualité de vie de nos familles, il allait de soi qu’une telle politique devait voir le jour au sein de notre Municipalité, affirme M. Gaétan Morin, maire de Sainte-Marcelline-de-Kildare ».

La couche jetable est le 3e déchet en importance au Québec représentant environ 60 000 tonnes à enfouir. Une couche lavable remplace plus de 230 couches jetables.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.