Publicité
14 février 2019 - 16:43 | Mis à jour : 17:14

Menée par le service de police intermunicipal de Terrebonne/Ste-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion.

Enquête en cours concernant un incendie de véhicule de nature criminelle

Par Salle des nouvelles

Le mercredi 13 février 2019 vers 23h56, les policiers du service de police intermunicipal de Terrebonne/Ste-Anne-des-Plaines/Bois-des-Filion se rendent en assistance au service des incendies dans le stationnement d’une résidence de la rue Harricana à Terrebonne relativement à un incendie de véhicule.

Sur les lieux, suite à l’extinction de la scène, des éléments indiquent que l’incendie aurait possiblement été allumé de mains criminelles. Suite à une inspection de la scène et des alentours, il semble qu’une matière accélérante aurait été utilisée pour allumer ledit véhicule.

En ce qui concerne le véhicule, il s’agit d’un Hyundai Elantra 2017 de location utilisée par les résidents de l’endroit.  Ceux-ci ont d’ailleurs été rencontrés par les enquêteurs du service qui tenteront d’établir les circonstances de l’événement.

Le véhicule a été déplacé afin qu’une expertise plus approfondie soit effectuée par un technicien à l’identité judiciaire aux fins d’analyse.

Les enquêteurs du service de police demandent à toute personne ayant de l’information à leur transmettre relativement à cet événement de communiquer avec eux, et ce, en toute confidentialité, en communiquant avec au 450-471-4121 ou via la ligne « Échec au crime » au numéro 1-800-711-1800 en mentionnant le numéro de dossier TRB-190214-001

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.