Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 février 2018 - 13:42

Le conseil de la MRC de Matawinie dénonce unanimement l’augmentation des coûts pour les services de la Sûreté du Québec sur son territoire

Par Salle des nouvelles

Lors de la séance du conseil de la MRC du 17 janvier dernier, les 15 maires de la MRC de Matawinie ont dénoncé à l’unanimité la hausse importante des frais pour les services de la Sûreté du Québec. Le ministre de la Sécurité publique, monsieur Martin Coiteux, avait annoncé, le 20 décembre 2017, une aide financière de 22,8 M$ afin de réduire à environ 3% la hausse à absorber par les municipalités du Québec.

Or il s’avère qu’à la lecture de l’estimation des coûts, les municipalités auraient à supporter une augmentation de plus du double de ce qui avait été annoncé, ce qui a été rejeté unanimement par le Conseil de la MRC, une résolution à cet effet ayant été envoyée au ministre de la Sécurité publique. Il est également dénoncé que les montants aient été transmis aux municipalités seulement en janvier 2018 soit, bien au-delà du délai habituel pour l’adoption de leur budget. Pour le préfet de la MRC, M. Sylvain Breton, cette situation est inadmissible. « Le Conseil de la MRC a l’obligation de déposer un budget équilibré et sans prévisibilité cela est impossible. »

Rappelons que les municipalités assume 53% de la facture mais qu’elles n’ont nullement été consultées lors des diverses négociations avec les corps policiers. L’entente de service entre la Sûreté du Québec et la MRC étant échue depuis le mois de juin 2017, M. Sylvain Breton indique qu’il est demandé, dans le cadre de la signature d’une prochaine entente, que soit mis en place un plafond sur la somme payable par les municipalités à 50 % de la facture et que soit limitée à l'inflation toute hausse de la facturation globale pour les services policiers de la Sûreté du Québec.

Le préfet de la MRC précise en terminant : « Il y a un manque flagrant de ressources policières en Matawinie et ce, depuis plusieurs années. On nous avait promis 17 nouveaux policiers sur le territoire, promesse qui tarde à se concrétiser. Nous entendons qu’elle soit respectée tout au long de la prochaine entente. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.