Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 janvier 2018 - 10:51

Politique de soutien aux projets structurants

Près de 70 000 $ distribués à six promoteurs

Par Salle des nouvelles

Lors de la séance du Conseil de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray du mois de janvier, les élus ont confirmé des appuis à 12 initiatives par des contributions provenant de l’enveloppe des programmes de sa Politique de soutien aux projets structurants. Un montant d’environ 70 000 $ sera partagé entre les promoteurs. 
 
Précisément, l’aide financière découle du Programme d’appui aux projets et évènements récurrents et du Programme d’aide aux collectivités (PAC) rurales. 
 
La Ville de Saint-Gabriel a vu les troisièmes éditions du Festitrad, de sa Classique hivernale chasse & pêche et de son Festival d’été en bénéficier. Idem pour la sixième saison de théâtre présentée dans la Roulotte de Paul Buissonneau. La même enveloppe permettra aux jeunes menant les coopératives jeunesse de services de Berthier, Brandon et Lavaltrie de veiller sur les menus travaux de la population d’autréenne au cours du prochain été. 
 
De son côté, le PAC rurales simplifiera la réalisation de cinq autres projets. La municipalité de Mandeville prépare une métamorphose de sa salle municipale. Son objectif est de recevoir des spectacles de musique et d’humour dans une ambiance chaleureuse et professionnelle. L’acquisition d’équipement de sonorisation et d’un système d’éclairage de qualité est souhaitée de même que l’installation de rideaux sur rails.  
 
Le projet Ville branchée de la Ville de Saint-Gabriel implique l’ajout d’une structure artistique sur le terrain adjacent au stationnement du Centre sportif et culturel de Brandon. Inscrite dans le projet d’installation de la borne de recharge pour les véhicules électriques, cette structure inclura un volet historique rattaché à la municipalité. 
 
L’école primaire Germain-Caron de Saint-Didace aspire à créer un échange culturel entre les élèves de 4e, 5e et 6e année et ceux de l’école Ikusik de Salluït au Nunavik. Cette initiative permettra à chacun de découvrir une partie de la culture inuit et lanaudoise. L’échange consiste à envoyer des enfants de Saint-Didace pour un séjour d’une semaine chez les Inuits et à accueillir les enfants de Salluït en sol didacien. 
 
La Clef Familiale Saint-Barthélemy avance le projet La Clef gourmande, un projet d’économie sociale qui optimisera les services de l’organisme. Cette nouveauté est caractérisée par un volet de service traiteur ainsi qu’un volet de distribution de sauce à spaghetti maison et de recettes en pots. À faibles coûts, les produits mis en vente répondront aux besoins des aînés, des personnes seules ou des familles qui ne peuvent pas cuisiner ou qui n’en ont pas le temps. 
 
Finalement, les Sentiers Équestres de D’Autray mettra au point le sentier Transcanadien (le Grand Sentier). L’organisme a la volonté de soutenir l’aménagement et la mise à niveau des sentiers reconnus par le sentier Transcanadien et de procéder à l’ouverture officielle de tronçons du sentier dans la MRC de D’Autray. La porte d’entrée passerait, entre autres, par Saint-Didace et des sections supplémentaires pourraient voir le jour à Saint-Norbert, Saint-Gabriel-de-Brandon et SaintBarthélemy. 
 
La prochaine date limite pour proposer une initiative est fixée au 15 février 2018. La description des programmes contenus dans la Politique de soutien aux projets structurants est accessible sur le site Internet de la MRC au www.mrcautray.qc.ca en cliquant sur l’onglet Programmes dans le haut de la page. À noter qu’un montant de 25 000 $ est toujours disponible dans le Programme d’aide au développement d’infrastructures d’accueil industrielles et technologiques. Ces outils financiers découlent d’une entente liant la MRC et le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.