Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 octobre 2018 - 12:30

12 000 $ octroyé aux organismes qui recueillent les matières résiduelles

La MRC vient de signer huit ententes avec des organismes de son territoire afin de reconnaître financièrement le travail que ces derniers accomplissent en recueillant les matières résiduelles et en leur donnant une deuxième vie. Dans la prochaine année, c’est près de 12 000 $ qui leur seront remis.

 

Voici la liste des organismes signataires :

 
  • La bonne étoile de Joliette

  • La joujouthèque Farfouille de Joliette

  • La Maison Parent-Aise de Joliette

  • Saint-Vincent-de-Paul de Joliette

  • Le comptoir vestimentaire de Saint-Paul

  • Entraide communautaire de St-Ambroise-de-Kildare

  • Le comptoir vestimentaire de Notre-Dame-de-Lourdes

  • Entraide communautaire de Sainte-Mélanie

 

Ceux-ci recueillent toutes sortes de matières, comme des meubles, des vêtements, des jouets ou des menus objets et les vendent à nos citoyennes et citoyens à des prix très abordables. Ce travail inlassable est réalisé partout sur le territoire de la MRC et permet d’atteindre deux objectifs importants : mieux gérer nos matières résiduelles et redonner à une clientèle qui en a besoin. Autrement, ces objets iraient directement au centre d’enfouissement.

 

En 2017, concrètement, ce sont 281 tonnes de matières qui ont trouvé une nouvelle vie et qui ont évité l’enfouissement.

 

Ce projet est issu des consultations publiques ayant eu lieu en 2016 concernant l’élaboration du plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) de la MRC. Dans celui-ci, la MRC a établi le principe de reconnaissance des organismes communautaires de son territoire qui œuvrent à recueillir des matières résiduelles.

 


 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.