Publicité

31 juillet 2021 - 07:00

Prévenir et sensibiliser

Escouade COVID-19 : une équipe pour soutenir l’application des mesures sanitaires sur le terrain

Par Salle des nouvelles

Au début de l’été, la Direction de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière a mis en place une petite équipe d’intervenants pour soutenir l’application des mesures sanitaires directement sur le terrain, auprès de responsables de différents milieux.

En plus d’offrir des rencontres virtuelles d’information pour faire le point et répondre aux questions des responsables de plusieurs secteurs d’activités sur les mesures en place, l’Escouade COVID-19 se promène aux 4 coins de la région pour visiter les milieux, toujours dans le but de prévenir la propagation de la COVID-19.

Ces visites permettent de prendre contact avec les responsables, de les outiller, d’observer l’application des mesures pour la clientèle et les travailleurs, et de fournir une rétroaction.

La plupart du temps, les visites permettent de constater l’engagement du milieu à respecter les mesures sanitaires. Dans certains cas, des recommandations sont émises et un suivi est fait pour corriger des manquements, principalement en ce qui concerne le respect de la distanciation physique pour la clientèle ou le port adéquat du masque pour les employés.

Milieux ciblés

Des restaurants, des camps de jour et des salles de conditionnement physique ont été visités par l’Escouade COVID-19.

Jusqu’à maintenant, ce sont plus de 220 entreprises de la région qui ont pu échanger avec cette équipe afin d’apporter des réponses aux questionnements provenant de plusieurs milieux sur le terrain et aussi pour agir en amont, en complémentarité avec la vaccination. Ses activités se poursuivront dans les prochaines semaines.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.