Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne

Derrière le banc , par

11 janvier 2017 - 08:00

Bilan du Championat mondial junior

Après une longue préparation, trois matchs préparatoires, quatre matchs de phase préliminaire, un match de quart de finale, une demie finale et une finale endiablée incluant une prolongation, nous avons dû nous avouer vaincu lors de la fusillade. Bien que cette méthode puisse être discutable, nous étions bien au fait du règlement. Lors de notre préparation, nous avions tenu quelques séances de fusillade pour nous préparer. Malheureusement, nous n’avons pas pu marquer pour aller chercher la victoire. Bien que nous soyons très déçu du résultat, nous partons du tournoi sans regret. Nos joueurs ont vraiment tout donné et ont embarqué dans notre plan à 100%. Je suis fier d’eux et fier d’avoir été leur entraîneur.

 

TORONTO-MONTRÉAL

Le support que nous avons reçu lors du tournoi était vraiment incroyable à Toronto comme à Montreal. De voir les gradins remplis de chandails rouges et d’amateurs enthousiastes et bruyants derrière nous, a amené beaucoup d’énergie à nos joueurs. Les organisations des Maple Leafs et du Canadien nous ont aussi très bien accueillis en nous laissant utiliser leurs locaux, vestiaires, etc, ce qui nous donnaient une situation parfaite pour la préparation et le confort de notre équipe. Avec tout ça en place et la façon de travailler de Hockey Canada, nous étions dans un encadrement identique à la LNH.

 

LA SUÈDE

Le match de demie-finale contre la Suède représentait un défi important pour nous. Vu comme les favoris du tournoi, les Suédois possédaient une équipe très talentueuse et confiante. Notre plan était de leur compliquer leur match en leur enlevant du temps et de l’espace avec notre vitesse. Il était important de s’imposer physiquement pour les obliger à travailler et à faire face à l’adversité puisqu’à ce jour, leur fiche était parfaite. Nos joueurs ont bien répondu et ont a pu repartir avec la victoire dans un effort constant pendant 60 minutes.

 

LA FINALE CONTRE LES USA

Le match de la finale contre les USA était un match que l’on voyait comme un adversaire bâtit sensiblement comme nous. Vitesse et transition par les défenseurs, attaquants talentueux et quelques joueurs devant avec des physiques imposants. Comme on a pu le constater, le match n’a pas fait de vainqueur à 5 contre 5 durant les quatre périodes, mais bien deux adversaires de mêmes forces. Un match avec des changements de rythmes allant d’un côté à l’autre. Un match électrisant devant plus de 21 000 spectateurs. Je n’ai aucun doute que si on avait ajouté une ou deux autres périodes de prolongation au match qu’aucun des spectateurs n’aurait quitté le Centre Bell. Un grand match qui malheureusement n’a pas tombé de notre côté.

 

UNE ÉQUIPE SPECIALE

Dès le départ, j’avais dit que nous voulions une équipe spéciale, des joueurs qui étaient prêts à tout pour gagner, des joueurs spéciaux. Je vais garder en mémoire à jamais ce groupe. Un groupe spécial !

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides: