Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 mars 2017 - 10:26

Une « première » positive pour Rémi Poirier de jet triathlon au Championnat nord-américain de triathlon junior

Par Salle des nouvelles

C’est à Sarasota, en Floride, que se déroulait le Championnat Nord-américain junior CAMTRI de triathlon. Cette compétition regroupait les meilleurs triathlètes des États-Unis, du Canada et du Mexique dans une compétition de type « sprint » (750m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied). Exactement le même format qu’il y aura au triathlon Joliette le 4 juin prochain.

Invité au camp des meilleurs espoirs du Québec, Rémi (17 ans) , qui fait partie du programme sport-étude Triathlon de l’école secondaire Thérèse-Martin, et qui est actuellement étudiant en 5e secondaire, vivait son baptême d’une compétition aussi relevée, réservée aux athlètes de 19 ans et moins.

Un départ de natation en plongeant d’un quai pour les 65 athlètes inscrits promettait de la bousculade à la première bouée qui se situait à 250 mètres et il y en a eu.  Son premier commentaires à la fin de la course a été «  je me suis fait ramasser à la première bouée!!! »

Les objectifs de course pour lui étaient de sortir de là avec de bonnes sensations, et de bien gérer sa course. Il a fait beaucoup mieux que cela en se positionnant  en excellente position parmi les athlètes canadiens et québécois grâce à une très bonne natation, un excellent parcours de vélo et une excellente course à pied pour lui.

Rémi a en effet négocié le parcours de 18.5 km de vélo en 27 mn 47 sec (pour une moyenne d’environ 40 km/h) pour ensuite réussir un très bon 5km de course en 18mn21. Sa 27e position « over-all » et sa 7e position Canadienne (5e position Québécoise) est de très bon augure pour la saison junior élite Québécoise qui approche à grands pas.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.