Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
10 mars 2017 - 09:58

Jet Triathlon lance un sérieux avertissement à la planète Triathlon lors de l’Aquathlon de Québec

Par Salle des nouvelles

Jet Triathlon a passé avec brio son premier test « spécifique » en triathlon lors de l’Aquathlon de Québec qui se déroulait au PEPS de l’Université Laval. Le défi pour certains était de terminer l’épreuve puisqu’ils en étaient à une première expérience du genre mais pour d’autres, plus expérimentés, c’était le moment de se situer par rapport aux meilleurs triathlètes du Québec.

Pour l’occasion, Triathlon Québec avait organisé un camp d’entraînement pour les espoirs du Québec de 14 à 17 ans ce qui rendait le peloton très compétitif.

L’aquathlon consistait en un 1000m de course, suivi d’un 350m de natation et se terminant par un 1000 m de course pour les 13 ans et moins.  Chez les 14-17 ans, le parcours était de 1200 m de course/ 500m de natation et un  autre 1200m de course.

Chez les U13, les athlètes de Jet triathlon ont récoltés la médaille de bronze tant chez les filles avec Chloé Malo que chez les garçons avec Frédérick Racine tous deux membres du Sport-Étude Triathlon de l’école secondaire Thérèse-Martin. Même chose pour Pierre Heynemand jr qui a réussile 3e meilleur résultat en groupe d’âge

En catégorie 14-17 ans, le club Jet Triathlon a clairement dominé la course tant chez les garçons que chez les filles avec des victoires de Émie Houle chez les filles et un doublé chez les garçons alors que Antoine Poirier membre de Jet Triathlon et s’entraînant dans la concentration natation de l’Académie Antoine-Manseau a remporté la victoire devant son compatriote du club Rémi Poirier membre du sport-étude triathlon de l’École secondaire Thérèse-Martin.

Notons qu’en relais,  les 3 athlètes de 14-17 ans ont unis leurs efforts avec une autre athlète du sport-étude Triathlon Frédérique Roberge et ont permis à Jet Triathlon de remporté la victoire au triathlon à relais des clubs.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.