Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 janvier 2017 - 08:12 | Mis à jour : 08:43

Léa Malo 2e en crossfit au Wodapalooza festival à Miami

Par Salle des nouvelles

Léa Malo, 13 ans, de St-Charles-Borromée, s’entrainant au centre de crossfit Avenger’s Faktory, participait à sa première compétition internationale les 13-14 et 15 janvier dernier à Miami. Le Wodapalooza festival, c’est une des plus grosses compétitions de crossfit au monde, réunissant 1500 athlètes qualifiés provenant de plus de 30 pays, compétitionnant devant plus de 25 000 spectateurs sur 3 jours de compétitions intenses où ils ont dû faire 9 épreuves de toutes sortes.
Léa était la plus jeune de sa catégorie. Elle compétitionnait chez les youth 13-15 ans. Après avoir surpris en se qualifiant 6e cet automne pour cette compétition, elle surprend davantage en réussissant à monter sur la deuxième marche du podium à Miami.

Dès le premier jour, Léa brise la glace et surprend tout le monde en remportant les 2 premières épreuves. Cependant, après des erreurs de jugements où Léa et une autre athlète ont dû en faire plus que les autres, elles apprennent en soirée que le 2e work-out est annulé et repris le soir suivant.

Léa débute la journée en force en se classant 2e à son wod3. Elle poursuit sa route avec une 5e position à l’épreuve 4 ainsi qu’une 3e position à l’épreuve 5. Elle est encore au top classement général. Toutefois, lors de la reprise du wod2 en soirée, elle ne réussit pas à répéter sa victoire de la veille, dû à un juge un peu zélé qui lui fait reprendre plusieurs mouvements, elle termine alors en 5e position dans cette épreuve mais termine tout de même la seconde journée au 2e rang du classement général.

Après 2 grosses journées de compétition au soleil, Léa continue à impressionner en terminant en 3e position de l’épreuve 6 lors du dernier jour de compétition. Il lui reste alors la triple finale, soit 3 épreuves collées mais juste avant, Léa éprouve des malaises et des nausées, on craint même être obligé d’annuler sa participation à la finale mais c’est hors de question pour elle ! Elle réussit à y prendre part, commençant l’épreuve en courant lentement, elle prend alors le 13eme rang à l’épreuve 7. C’est ensuite qu’elle puise au fond d’elle-même pour aller chercher les dernières énergies qui lui restent et rattraper les autres filles pour terminer au 4e rang de l’épreuve 8.  Puis, elle doit terminer le tout en levant sa charge maximale à l’arraché, réussissant à soulever 115 livres malgré son état et prenant la 3e position de cette ultime épreuve !

 

Ensuite, elle termina 5e à son wod4 soit dans un Heavy Grace qui se compléta 6 minutes plus tard par le wod5, un chipper, dans lequelle elle y termina 2e. Puis, malheureusement, à raison de mauvaise explication au wod2 d’hier, notre athlète qui avait terminé au premier rang pour ce wod, dû refaire le même entrainement le soir pour une 4e place. Cela l’amena au 5e rang après un jugement plutôt sévère du juge l’accompagnant. Léa demeure toutefois à une très bonne position rappelons le auprès de jeunes filles pour la plupart âgées de 15 ans et ayant déjà participé aux compétitions. Elle se retrouve donc deuxième au classement; ce à quoi elle peut s’accrocher et en être ravie.

Il reste maintenant une dernière grosse journée pour Léa Malo qui devra compléter un dernier wod en matinée avant la grande Finale!

Cette aventure internationale se termine donc en toute fierté pour cette élève-athlète en secondaire 2 du collège Esther-Blondin avec une médaille d’argent, tout juste derrière une athlète de 15 ans beaucoup plus expérimentée qu’elle !

Léa a la chance d’être encadrée par son entraîneuse, une kinésiologue, Cindy Forest-Gour en qui elle a pleinement confiance. C’est par contre un autre entraineur qui l’a accompagné à Miami, soit Félipe-Antoine Robitaille, qui a aidé Léa à faire de cette expérience une réussite totale! Léa a la chance de voir plusieurs personnes travailler en équipe pour la faire évoluer et gravir les échelons à une vitesse incroyable.

Une compétition internationale de cette envergure ne serait pas possible sans l’appui financier de partenaires alors elle tient tenons à remercier 5star4mula, les ascenseurs Lumar, MFT transport et Avenger’s faktory de croire en cette jeune athlète. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.