Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 juin 2018 - 14:00

Opération déchiquement dans le stationnement de l’hôtel de ville de Joliette

Par Salle des nouvelles

Vous prévoyez un déménagement ou vous souhaitez simplement faire le ménage de vos documents personnels? Le moment est bien choisi! Les citoyens de Joliette sont attendus avec leurs boîtes de documents à déchiqueter où tout sera détruit sur place, sous leurs yeux, le 16 juin entre 9 h et 12 h dans le stationnement de l’hôtel de ville de Joliette.

Par cette opération gratuite de déchiquetage, la Ville de Joliette souhaite sensibiliser la population à l’importance de la protection de l’identité. Car malheureusement, certains individus sans scrupule peuvent causer de véritables ennuis en mettant la main sur des données personnelles. Ces personnes pourraient notamment accéder à des comptes bancaires, faire des achats, des demandes de prêt ou de cartes de crédit.

Quels documents détruire?

Une foule de documents contiennent des renseignements personnels. Soyez vigilent et apprenez à les reconnaitre.  Plutôt que de les mettre à la poubelle, dans le doute, déchiquetez! À titre indicatif, mentionnons les factures, relevés bancaires ou de cartes de crédit, cartes d’assurance maladie et de permis de conduire périmées, bulletin scolaire, compte de taxes, dossiers financiers, passeports, documents gouvernementaux (pension de vieillesse, allocations familiales, prêts et bourses, etc.), etc.

Les documents contenant des renseignements personnels doivent être détruits dès que la finalité pour laquelle ils ont été collectés est accomplie, sous réserve du délai prévu par la loi ou par un calendrier de conservation.

Pour plus d‘informations, visitez le site Internet de la Commission d’accès à l’information du Québec ou consultez le site de la Ville pour trouver des liens utiles sur le sujet au www.ville.joliette.qc.ca.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.