Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 mai 2018 - 12:09 | Mis à jour : 12:14

Soutien aux résidents pour le traitement des frênes

Pour réduire les impacts du passage de l’agrile du frêne et ralentir le rythme d’abattage des arbres touchés sur son territoire, la Ville de Joliette propose un soutien financier pour le traitement des frênes sur le domaine privé.

Pour les trois premiers frênes traités sur un même immeuble, l’aide financière accordée par frêne représente la valeur résiduelle totale du traitement excédant les premiers 50 $ de la facture, cette tranche de 50 $ étant établie comme la contribution du propriétaire.

Pour les trois frênes suivants, toujours traités sur un même immeuble, l’aide financière accordée par frêne représente la valeur résiduelle totale du traitement, excédant les premiers 100 $ de la facture. Un maximum de six (6) frênes par immeuble peut bénéficier de l’aide.

Les conditions d’admissibilité et le formulaire de demande d’aide financière sont disponibles au www.ville.joliette.qc.ca, section Environnement.

Les demandes doivent être acheminées avant le 1er juin et les traitements doivent être effectués avant le 31 août de la même année. Notez que l’efficacité des traitements préventifs contre l’agrile du frêne est optimale si l’arbre est peu ou pas encore affecté. Le traitement doit être répété tous les deux ans.

Avec cette aide financière, la Ville de Joliette souhaite assurer une transition douce et graduelle de la foresterie urbaine sur son territoire.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.