Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
26 avril 2018 - 14:00 | Mis à jour : 14:01

La Municipalité de Saint-Félix-de-Valois rend hommage à ses bénévoles

Par Salle des nouvelles

La soirée hommage aux bénévoles de la Municipalité de Saint-Félix-de-Valois s’est tenue le 21 avril dernier, soulignant la grande richesse que sont les bénévoles pour la communauté.

Près de 150 personnes étaient présentes à cette soirée en compagnie de la mairesse, madame Audrey Boisjoly, ainsi que des conseillers et conseillères municipaux.

D’emblée, Mme Boisjoly a tenu à remercier tous les bénévoles présents lors de l’événement ainsi que tous les autres œuvrant sur le territoire. « Notre vie communautaire ne serait pas ce qu’elle est sans le dévouement et l’implication des nombreux bénévoles » a mentionné Mme Boisjoly.

Le prix Bénévole de l’année a été remis parmi des finalistes qui se sont démarqués par leur extraordinaire dévouement en 2017. Les trois nominés, ayant été mis en candidature par leur organisme respectif, étaient Mme Lise Ménard du Comptoir vestimentaire, M. Gilles Gravel de la FADOQ ainsi que Mme Hélène Ladouceur de l’Aféas.

Le Bénévole de l’année 2017 fut M. Gilles Gravel. M. Gravel est président de la FADOQ depuis bientôt 8 ans, où il donne son temps et son énergie sans compter afin de susciter la participation des membres aux diverses activités proposées.

L’événement se déroulait dans le cadre de la Semaine de l’action bénévole.

Mme Boisjoly a tenu à rappeler que « le bénévolat est un engagement fort qui permet de bonifier la vie communautaire au niveau de l’éducation, de la santé et des services sociaux, mais aussi dans le domaine du sport, du loisir, de la culture, de l’environnement et des services professionnels ».

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.