Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 novembre 2017 - 15:02

Quels sont les différents types de saignements de nez ?

Article commandité

Notre nez est fragile et plus de la moitié d’entre nous a déjà subi une épistaxis, ou saignement de nez, la plupart du temps sans conséquence.

Mais que connaissons-nous finalement de ce phénomène? Listons ensemble l’essentiel à savoir pour bien réagir et mieux comprendre.

Quelles causes pour une épistaxis

Il s’agit d’une rupture de la muqueuse nasale antérieure provoquant une hémorragie, parfois impressionnante.

Il est souvent difficile sur le moment de comprendre pourquoi le saignement survient.

Les causes les plus fréquentes sont la sècheresse des sécrétions nasales, due à la chaleur et à l’air sec, et le fait de se gratter le nez trop souvent et profondément. C’est pourquoi les enfants sont plus durement touchés !

Parfois, cela peut arriver suite à une trop longue exposition au soleil, un effort physique intense, un choc ou même un éternuement violent.

Si, dans l’immense majorité des cas, le saignement de nez est un mal bénin, il existe néanmoins certains cas où le saignement peut être grave. Si c’est l’arrière du nez qui est touché, il sera plus difficile à contenir.

S’il se produit chez une personne âgée, il peut être notamment la preuve d’une hypertension artérielle ou de troubles de la coagulation du sang.

Quand consulter un médecin

  • En cas de saignement impossible à stopper au bout de 15 min

  • Si le saignement est la suite d’un coup violent ou d’une chute

  • S’il est nauséabond, car ce peut être le signe d’une infection

  • S’il s’accompagne d’étourdissements

  • Si vous prenez de forts dosages de médicaments anticoagulants

Comment réagir en cas de saignement de nez

Les bons gestes

  • Rester calme pour faire baisser la pression

  • Garder la tête droite et surélevée, ou un peu penchée vers l’avant

  • Comprimer la narine concernée fermement pendant au moins 10 min avec le pouce. Si les deux narines sont touchées, pincer votre nez entre le pouce et l’index.

  • Respirer par la bouche

  • Ne vous mouchez pas tout de suite, le caillot qui est en train de se former est salutaire ; c’est lui qui calfeutre la brèche.

  • Placer une poche froide sur l’arête du nez aide à activer la coagulation et maitriser l’hémorragie.

  • Prendre certains produits qui sont maintenant commercialisés en pharmacie en prévention de l'épistaxis et traitement efficace.

Si un corps étranger est coincé :

  • Ne pas chercher à l’enlever en rinçant sous risque de faire gonfler l’obstacle (papier, mousse…)

  • Inspirer par la bouche, et pas par le nez, pour ne pas risquer de l’envoyer dans les poumons

  • Souffler très fort par le nez pour tenter de l’expulser

À ne pas faire :

  • Ne surtout pas pencher la tête en arrière afin de ne pas avaler de sang et provoquer des vomissements

  • Ne pas prendre de médicaments fluidifiant le sang comme l’aspirine

  • Ne pas se lancer dans des activités mouvementées, ou qui font pencher la tête (faire le ménage par exemple ou s’allonger)

  • Ne pas se moucher dans les deux heures suivant l’incident

Comment prévenir les saignements de nez

Chez les sujets plus sensibles à ce phénomène assez pénible, plusieurs gestes simples peuvent aider à la prévention.

Il est tout d’abord conseiller de bien prendre soin de son nez, en se mouchant doucement, en évitant d’y mettre les doigts et donc les ongles, et perdez l’habitude d’éternuer la bouche fermée, cela limitera la pression dans vos cloisons nasales.

Vivre dans une atmosphère sèche favorise les saignements, attention donc au chauffage ou aux expositions au soleil ; humidifier l’air ambiant.

Une dernière piste ? La phytothérapie peut avoir des effets bénéfiques en prévention, renseignez-vous auprès de professionnels.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.