Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
4 novembre 2017 - 14:51

Découvrir le nord du Québec en hiver : les étapes à ne pas manquer

Article commandité

Un peu en avance, l'hiver s'installe cette année avec l'arrivée de la neige, des vents forts et des températures négatives, l'occasion de pouvoir explorer les territoires du nord en conditions hivernales dès cette semaine.

Première étape : le fjord du Saguenay

C'est souvent la limite septentrionale à ne pas dépasser pour les moins aventureux ! Avec son parc marin côté Saint-Laurent et le lac Saint-Jean à l'intérieur des terres, la rivière serpente paresseusement dans le fjord du Saguenay pour le plus grand plaisir des amateurs de grande nature à perte de vue.

Entre Tadoussac et Chicoutimi, les parcs nationaux du Fjord-du-Saguenay et des Monts-Valin offrent plus de 3300 km de sentiers pour pratiquer la motoneige ou conduire un attelage de traîneau à chiens.

Seconde étape : Baie-Comeau

Nous allons revenir sur les berges du fleuve pour rattraper la route 138 qui file jusqu'à la Baie-Comeau en passant par la Chutes-aux-Outardes. Il se dit que pour la première fois les croisières Disney accosteront à Baie-Comeau en 2018.

On arrive ici dans un gigantesque territoire dédié aux loisirs d'hiver, entre les glissoires et pistes de ski du Manicouagan et les innombrables clubs de motoneige.

Ne manquez pas de vous désaltérer à la microbrasserie Saint-Pancrace, la plus au nord du Québec, où l'on brasse une quinzaine de bières avec les produits du terroir, dont la fameuse bière au crabe.

Troisième étape : la Route des Baleines jusqu'à Sept-Îles

On reprend la 138 pour traverser Godbout et Port-Cartier au fil de la Route des Baleines jusqu'à Sept-Îles qui vaut la peine de marquer une halte confortable. Pour reprendre des forces, on trouve un hôtel situé aux abords de la baie de Sept-Îles et une vue imprenable sur la mer et la marina vous attend.

Cette année vous êtes gâtés par une concentration particulièrement importante de rorquals, de baleines bleues et de baleines à bosse. Rarement observables directement depuis la marina et les quais, il faut habituellement embarquer pour les observer en mer jusqu'aux Minguans en passant par l'île d'Anticosti.

Si leur migration reprend fin octobre, sachez que le béluga est en revanche un résident permanent, accompagné de nombreuses autres espèces d'oiseaux marins et de phoques.

Et pour se réchauffer devant un bon film, le Festival du film de Sept-Îles Ciné7 propose chaque année à la mi-janvier depuis plus de 27 ans 10 jours de documentaires, courts-métrages et projections avec discussions autour de la nordicité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.