Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
29 août 2017 - 09:11

Portrait de la Commission scolaire des Samares en 2017-2018

Par Salle des nouvelles

Cette année, plus de 22 000 élèves fréquenteront une école de la Commission scolaire des Samares, 522 élèves à Passe-Partout, 77 élèves au préscolaire 4 ans, 2018 au préscolaire 5 ans, 12 145 élèves au primaire et 7263 élèves au secondaire*. À ces nombres s'ajouteront plus de 7000 personnes qui passeront par le Centre multiservice des Samares en formation générale des adultes, en formation professionnelle ou dans les autres services offerts par le Centre multiservice des Samares. 

La nouvelle école primaire des Virevents à Sainte-Julienne accueillera ses premiers élèves le jeudi 31 août. De son côté, le Centre d'excellence en santé ouvrira ses portes au mois de janvier 2018. À Saint-Lin-Laurentides, la construction d'une nouvelle école primaire est en cours et sera prête pour la rentrée scolaire 2018-2019. Précisons que le parc immobilier de la Commission scolaire compte maintenant 102 bâtisses scolaires (dont 62 écoles réparties dans 86 établissements scolaires). 

Deux cent quatre-vingts autobus scolaires et 73 berlines reprendront le chemin de l'école et transporteront près de 18 000 élèves. Plus de 4500 employés de la Commission scolaire sont déjà à pied d'œuvre pour préparer la rentrée scolaire de tous les élèves. 

Pour obtenir toute l'information en lien avec la Commission scolaire des Samares, nous vous invitons à visiter le site au www.cssamares.qc.ca. Bonne rentrée scolaire!

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.