Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 juillet 2017 - 08:43

Les tendances du stockage de l'information des entreprises en 2017

Articles commandité

Cette année, le pourcentage d'utilisateurs internet qui consomment du stockage en ligne atteindrait les 60% selon des données relevées par Cisco, contre 47% en 2015. La tendance est toujours à la hausse avec la disparition du stockage mécanique et l'émergence de nouvelles façons d'aborder les technologies.

Un trafic en explosion

Selon Cisco, le trafic de stockage sur le Cloud par utilisateur sera, en 2020, de 1,7 Go par mois contre 512 Mo par mois en 2015. Les raisons en sont principalement :

  • une dématérialisation débridée ;
  • une sécurité accrue dans le nuage ;
  • un trafic vidéo très gourmand ;
  • l'arrivée de la vidéo 4K ;
  • l'explosion du trafic sur mobile ;
  • l'accélération des vitesses de transfert qui dope à la fois l'offre et la demande ;
  • une confiance en hausse.
     

Le stockage flash

Les disques mécaniques disparaissent presque totalement des infrastructures en nuage cette année. Les prix du stockage flash ont commencé à passer au-dessous de ceux des disques et la tendance ne peut plus s'inverser.

Les technologies de stockage en mémoire persistante, ou NVM, de type NAND 3D, et de nouveaux protocoles pour aborder ces nouvelles performances font partie des principales tendances phares de l'année.

Désormais les temps d’accès au stockage sont équivalents à ce que l’on trouve sur un bus local interne de serveurs de type PCIe.

L’avènement des API

L’intelligence des solutions de stockage se déplace du matériel vers le logiciel. Les API, qui s’intègrent parfaitement dans des infrastructures de type Docker ou Openstack, pilotent aujourd'hui à la place de l'administrateur qui tend à disparaître.

La richesse et l'intelligence des fonctionnalités offertes par les API et le système d'exploitation définissent la qualité du stockage et se chargent de sa gestion : c'est le SDS.

Qu'est-ce que le Software Defined Storage (SDS) ?

Chez un spécialiste en infrastructure de stockage et gestion des données en 2017, le matériel n'est plus le critère de différenciation entre constructeurs. Le matériel se banalise au profit des solutions logicielles qui constituent de nos jours la véritable valeur ajoutée dans le domaine du stockage.

De fait, les architectures deviennent complètement hybrides. Elles incluent par exemple dans une même configuration de réplication totalement automatisée via API :

  • des baies propriétaires ;
  • des baies SDS sur du matériel standard ;
  • des baies de stockage virtuelles sur le Market Place d’Amazon ou d'Azure.
     

Enfin, les outils informatiques deviennent des services en ligne. C'est ce que Deloitte a identifié sous l'acronyme XaaS dans sa 8e édition des « Tech Trends », pour désigner la tendance « Everything as a service ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.