Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 juillet 2017 - 10:21

Petite enfance : grande préoccupation charloise

Par Salle des nouvelles

Avec sa politique familiale, la Municipalité de Saint-Charles-Borromée a pu confirmer que la petite enfance se hissait au rang des priorités ces dernières années, avec une offre renforcée et des services diversifiés. Le dernier en liste concerne le jeu libre, un concept qui tend à prendre du galon dans le milieu du loisir municipal. 

Après le succès remporté par son projet-pilote de jeu spontané à l’été 2016, la Municipalité met à la disposition des enfants, au parc Casavant-Desrochers, des bacs à jouets en usage libre. Les « bacs à Charlo » sont remplis de tout ce qu’il faut pour jouer dehors, gratuitement et en libre-service. Ainsi, les enfants fréquentant le parc peuvent maintenant emprunter un accessoire de jeu mis à leur disposition, et le ranger après utilisation. D’autres bacs seront également déployés prochainement au parc Jean-Livernoche et au parc Olivier. Les bacs à Charlo s’adressent tant aux familles qui fréquentent les trois parcs qu’aux services de garde en milieu familial ou en installation. 

Parmi les autres actions menées à l’intention des citoyens 0-5 ans, la Municipalité de Saint-Charles-Borromée a installé de nouvelles balançoires tandem : une au parc JeanLivernoche, deux au parc Saint-Jean-Bosco et une au parc Olivier. Il s’agit d’une première structure du genre sur le territoire. « Ce nouvel équipement répond à un souhait des parents qui peuvent aisément se balancer face à leur jeune enfant, et ce, de manière sécuritaire. Dans le cadre du plan d’action de notre Plan directeur des parcs, le conseil municipal prévoit intégrer d’autres équipements novateurs », a indiqué le maire de SaintCharles-Borromée, M. André Hénault.  
Ces équipements sont une réalisation du plan d’action de la politique familiale : « doter les principaux parcs de modules de jeux dédiés aux enfants de 0 à 5 ans » dans l’axe d’intervention Sports, loisirs et plein air. 

Les bébés à l’honneur 
Comme le dit le proverbe : « Il faut tout un village pour élever un enfant ». C’est dans cet esprit que l’équipe municipale célèbre l’arrivée des nouveaux bébés de l’année. À l’occasion d’un brunch, les parents sont accueillis dans une ambiance festive, et les familles peuvent échanger sur les structures de la petite enfance proposées par la Municipalité. Organisé par le conseil municipal, en collaboration avec le Comité consultatif de la famille, le brunch d’accueil des nouveau-nés et des nouveaux-résidents se tiendra le dimanche 14 janvier 2018. 
Soulignons par ailleurs que les parents d’un enfant de 0-12 mois peuvent profiter du programme « Une naissance un livre » de la Bibliothèque Rina-Lasnier. Le bébé recevra une trousse de bébé-lecteur pour l’accompagner dans son développement. D’autres activités d'éveil à la lecture et de socialisation sont tenues par la bibliothèque, comme l’heure du conte en pyjama pour les 3 à 7 ans et les ateliers parents-enfants « Bébés Croqu’lecture ». 

« L’accueil des tout-petits n’est pas une question isolée; elle coïncide avec d’autres préoccupations, que ce soit pour l’aménagement urbain, la culture ou les loisirs, qui attestent non seulement son importance, mais notre proactivité concernant les réalités et les perspectives démographiques », affirme le maire M. Hénault. 

En effet, le portrait lanaudois 2016 de l’Observatoire des tout-petits révèle une hausse du nombre de nouveau-nés entre 2005 et 2015, laquelle a été de 28,3 % dans la région, comparativement à 13,7 % dans l’ensemble du Québec. De plus, la proportion d’enfants âgés de 0 à 5 ans dans Lanaudière est supérieure à celle de l’ensemble du Québec. 
 
 
Sur la photo : On voit ici la mascotte Charlo en compagnie du maire de Saint-CharlesBorromée, M. André Hénault, de la directrice du Service des loisirs, Mme France Rivest et de jeunes citoyens charlois. Les coffres à jouets possèdent aussi une dimension artistique et mobilisatrice puisque leur conception a été confié au Service des travaux publics. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.