Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 juillet 2017 - 16:06

5 raisons qui font que l'augmentation mammaire est plus sécuritaire en 2017

Toutes les réactions 1

Article commandité

L’augmentation mammaire est un procédé visant à améliorer l’apparence de la poitrine d’une personne grâce à l’implantation de silicone. Cette pratique est plus sécurisée actuellement grâce à l’évolution de la technologie, mais aussi des modes opératoires et de suivi des patientes. Découvrez donc les 5 raisons qui font que l’augmentation mammaire est plus sécuritaire en 2017.

1/ Des démarches d’explications lors de la consultation

Dès la consultation médicale avec le docteur spécialisé dans l’augmentation mammaire, les patientes pourront faire le tour du sujet. Les méthodes utilisées, les résultats attendus, les risques encourus, etc. De cette manière, elles évitent le stress avant, pendant et après l’opération et au final afficher un résultat totalement satisfaisant. Le docteur expliquera alors les différentes techniques chirurgicales existantes pour réaliser une augmentation mammaire.

2/ Des recommandations postopératoires plus poussées

Afin d’éviter les problèmes liés à une intervention d’augmentation mammaire, les docteurs spécialisés proposent davantage de recommandations postopératoires en 2017. En effet, ces recommandations demeurent plus spécifiques aux cas des patientes et sont le résultat d’une étude approfondie sur le sujet.

3/ Des techniques évoluées pour des résultats plus naturels

La technologie a évolué. Qu’il s’agisse d’une chirurgie d’augmentation mammaire suite à une perte de volume après une grossesse ou pour une raison purement esthétique, les méthodes sont maintenant plus efficaces pour obtenir des résultats plus naturels. En effet, aujourd’hui, il y a le « dual plan » qui s’adapte plus aux femmes minces. Cette pratique consiste à placer une partie de la prothèse sur la partie supérieure, et une autre sur la partie inférieure. Les intérêts sont nombreux : moins de douleur, un toucher plus agréable et naturel, un aspect plus naturel, etc.

4/ D’autres évolutions au niveau des méthodes utilisées

Sinon, il n’est plus obligatoire d’injecter de la silicone pour procéder à l’augmentation mammaire. Avec le « lipofilling » par exemple, il s’agit d’utiliser la graisse de la patiente pour augmenter le volume de sa poitrine. Ce transfert de graisse est plus fiable et bien toléré par la patiente puisqu’il s’agit d’une partie de son propre corps.

5/ Un résultat final plus soigné

D’autres techniques, issues de l’évolution de la technologie, permettent aujourd’hui de soigner l’esthétique d’une augmentation mammaire. Celle dite « composite » permet de rajouter de la graisse autologue afin de masquer les contours de l’implant. Ce qui présente un résultat plus harmonieux, plus naturel tant au niveau du visuel que du toucher.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.

Toutes vos réactions

1 réactions
  • La pose de mammaire avec des protheses en silicone ou physiommer fait des massacres dans le monde , on a des milliers de femmes en train de se faire explanter pour syndrome ASIA .
    Toutes les protheses ( en dehors des PIP ) peuvent engendrer des réactions dites auto immune qui s'installent sournoisement entre un an et 10 ans après l'implantation des protheses mammaires . Jettez un oeil au groupe facbook BII breast implant illness la maladie des protheses mammaires .C'est un poison pour au moins 10% de la population porteuse de protheses mammaires . Moi j'ai eu des protheses SEBBIN et non PIP .

    Fanfan - 2017-07-31 02:04