Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 juillet 2017 - 16:38

Travaux de peinture en hauteur : 5 conseils pour des résultats optimaux

Article commandité

Les travaux de peinture changent l’allure des bâtiments soumis aux intempéries, à l’humidité et aux agressions des substances chimiques. Ils nécessitent des techniques de traitement anticorrosion notamment avant d’être repeints. Mais le travail en hauteur n’est pas sans risque. Voici donc cinq conseils pour réussir vos travaux.

  1. Un équipement adapté et sécuritaire 

Qui dit travaux en hauteur, qu’il s’agisse de repeindre à l’intérieur ou à l’extérieur, suppose une hauteur d’au moins un étage. Bien sûr, à cette hauteur, on peut encore utiliser une échelle à condition d’être prudent.

Au-delà, un échafaudage solide répondant à toutes les normes de sécurité vous permettra une plus grande liberté de mouvement. Vous appliquerez une couche de peinture sur une plus grande surface. Les recommandations officielles préconisent tout de même le port d’un casque et d’un harnais.

  1. Une formation accréditée obligatoire

Cette formation indispensable a pour objectif de vous prémunir des chutes éventuelles, mais aussi de vous apprendre à conduire et manipuler les engins élévateurs.

Ce dispositif est sécurisant pour le propriétaire de la résidence ou de l’immeuble où les travaux ont lieu, mais aussi une obligation pour les entreprises qui recrutent du personnel. D’ailleurs, si vous faites appel à une société de peinture, elle doit pouvoir vous présenter une carte de compétences de la Commission de Construction du Québec et un permis de travail délivré par la Régie du Bâtiment du Québec.

  1. Une bonne connaissance des supports à peindre

On n’applique pas les mêmes traitements aux supports en pierre, en plâtre ou en métal. La peinture requiert des savoirs et savoir-faire spécifiques. C’est pourquoi il vaut souvent mieux faire appel à un service de peinture industrielle intérieure notamment pour les revêtements muraux en fer.

  1. Utiliser les bons outils

Rouleaux, pinceaux, pistolet, le choix des outils est fonction des supports. Pour un plafond, on aura intérêt à préférer un rouleau très épais qui se chargera davantage en peinture. Pour des murs, un rouleau un peu moins épais, mais pas trop fin pour éviter les trempages trop nombreux. Vous gagnerez du temps. Attention cependant aux coulures ! Pour le métal, un pistolet sera préférable pour la régularité.

  1. Choisir la peinture

La réussite de vos finitions dépendra du choix de la peinture. Pour des murs en pierre, une peinture acrylique dans la couleur de votre choix sera idéale. Sur un support en métal qui a tendance à l’expansion, une peinture spécifique, poreuse en poudre, sera mieux adaptée.

Pour des résultats optimaux exécutés en toute sécurité, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, recourir à un peintre professionnel est un gage de sérénité. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.