Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 juin 2017 - 15:04

Le département Techniques d’éducation spécialisée du Cégep à Joliette, fier du succès de la 5e édition du colloque TES 2017

Par Salle des nouvelles

Près de 400 éducateurs spécialisés de toutes les régions du Québec ont participé au 5e colloque du programme Techniques d’éducation spécialisée qui se déroulait les 8 et 9 juin derniers, dans les locaux du Cégep à Joliette ainsi qu’à la salle Rolland-Brunelle, sous le thème Gardons la flamme.
 
Des conférenciers de marque sont venus ponctuer ces deux journées de formation et de ressourcement.
 
La conférence d’ouverture de madame Sonia Lupien, chercheuse, professeure et conférencière émérite qui abordait la notion du stress en général et de ses effets sur la mémoire, donnait le ton à une programmation riche et diversifiée. En effet, près d’une quarantaine d’ateliers ont été offerts par des éducateurs et autres professionnels qui ont généreusement partagé leurs expertises et leurs expériences. Soulignons également la participation de monsieur Sylvain Ratel, président de l’Association des Éducatrices et des Éducateurs Spécialisés du Québec (AEESQ), qui a présenté l’état de la situation de l’association.
 
Monsieur Martin Larocque, comédien, auteur et conférencier, a quant à lui clôturé le colloque en offrant une pause de réflexion sur un ton humoristique.
 
Le seul colloque pour les éducateurs spécialisés au Québec
 
Depuis quelques années, bon nombre d'éducateurs spécialisés sont amenés à exercer leur profession dans un contexte de changements au sein de leur organisation. Ces changements ainsi que d’autres facteurs ont provoqué une augmentation évidente du niveau de stress et de l’anxiété chez les personnes qui consultent, mais aussi auprès des éducateurs eux-mêmes.
 
Le colloque TES a donc été l’occasion de se réinventer et de faire le plein de motivation. Ce grand rassemblement a encore une fois atteint son objectif, c’est-à-dire offrir un moment de ressourcement, d’échanges et de réflexion aux 400 éducateurs spécialisés de la région de Lanaudière et de tout le Québec ayant répondu à l’invitation.  
 
La tenue de ce colloque est le fruit d’une collaboration interétablissements. Le Cégep est heureux de pouvoir compter sur l’appui d’un comité organisateur chevronné : Marc Sauvageau du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de l’Est-de-l'île-de-Montréal (CIUSSS), Institut universitaire en santé mentale de Montréal et de l’Association des Éducatrices et Éducateurs Spécialisés du Québec, Réjean Thibault, psychoéducateur, Marjorie Bourgeois Bélanger, de la Commission scolaire des Samares, Annie Bélisle, de la Commission scolaire des Affluents, Patrick Sigouin, de l’Institut Philippe-Pinel de Montréal, Maya Fernet et Samuel Mainguy, de la Table régionale des organismes communautaires de Lanaudière, Éric Lajeunesse, du Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière, Centre jeunesse Lanaudière, ainsi que Céline Champagne, Anne Huard et Isabelle Leclerc du département Techniques d’éducation spécialisée du Cégep à Joliette.
 
La collaboration entre les différents organismes de la région de Lanaudière est essentielle pour la réalisation d’un projet comme celui-ci. Un tel événement ne pourrait avoir lieu sans la participation active et le support de partenaires. Toute l’équipe du département Techniques d’éducation spécialisée et la direction du Cégep à Joliette souhaitent remercier chaleureusement tous ceux qui se sont impliqués de près ou de loin dans l’organisation de cette 5e édition du colloque. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.