Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 juin 2017 - 08:29

Développement du service de transport

Les taxibus Lavaltrie et Lanoraie ne feront qu’un

Par Salle des nouvelles

Le développement et l’optimisation font partie des mœurs du Service de transport de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray. Le 1er juillet prochain coïncidera avec leur plus récente décision, la fusion des circuits de taxibus de Lavaltrie et de Lanoraie. 
 
À la suite des adaptations apportées au taxibus secteur Berthier et Brandon, au tour des Lavaltrois et des Lanorois de bénéficier de déplacements intermunicipaux. Les usagers pourront se mouvoir dans leur municipalité ou se rendre dans la municipalité voisine, moyennant un léger supplément. L’ensemble des deux territoires sera couvert par le taxibus. 
 
De cette façon, cinq circuits de taxibus seront proposés aux citoyens de la MRC : le secteur Brandon, le secteur Berthier, le Lavaltrie-Lanoraie, le 138 (relais avec l’autobus 131-138) et le Saint-GabrielBerthier (hebdomadaire). 
 
En mai, une voix s’est ajoutée à l’équipe, et ce, au profit de la qualité du service offert à la population. Mme Audrey Rainville occupe désormais le poste d’agente administrative.  
 
« Œuvrant dans le domaine du service à la clientèle depuis de nombreuses années, madame Rainville saura assurément contribuer au succès de l’organisation », a assuré M. Denis Bellerose, directeur du service par la voie d’un communiqué.  
 
Cette vague de progression en continu du taxibus devrait engendrer l’ajout de personnel à l’automne 2017. 
 
Selon les heures de bureau, les réservations de transport sont reçues au 450 835-9711 ou au numéro sans frais, 1 877 835-9711. Les horaires, tarifs et cartes relatifs à chaque circuit sont accessibles sur le site Internet de la MRC au www.mrcautray.qc.ca sous les onglets Citoyens et Transport. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.