Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 avril 2017 - 09:38

Quelles sont les contre-indications d'une injection de Botox cosmétique ?

article commandité

Le Botox cosmétique est très apprécié pour réduire les rides du visage et profiter d’un petit coup de jeune. Malgré son efficacité, il existe cependant quelques contre-indications à son utilisation. Quelles sont-elles ?

Qu’est-ce que le Botox cosmétique ?

Le Botox est une toxine (la toxine botulique), grandement purifiée pour un usage médical en premier lieu. Puis, forte de son efficacité pour détendre les muscles en cas de spasmes ou de strabisme, cette toxine a commencé à être utilisée à des fins cosmétiques.

En effet, en bloquant la sécrétion d'acétylcholine – le neurotransmetteur responsable de la contraction des muscles – elle permet de détendre les muscles… et la peau ! Aujourd’hui, beaucoup de personnes voient les injections de Botox cosmétique comme le meilleur traitement à considérer pour détendre et lisser les rides d’expression (glabelle, pattes d’oies, plis du nez, etc.).

Concrètement, le Botox est injecté par un médecin, directement dans les muscles concernés. Et comme tout acte médical, il existe des contre-indications !

Grossesse et allaitement

Évidemment, les injections de Botox sont fortement déconseillées aux femmes enceintes et aux mamans qui allaitent.

N’oubliez pas que l’organisme du bébé absorbe les substances consommées par la mère. Or, puisqu’une injection de Botox passe directement dans le sang, la toxine a de grandes chances d’être transmise au fœtus. Dès les premiers mois de grossesse, il faut donc éviter les injections, qui pourraient potentiellement causer des anomalies chez le bébé.

De même, de nombreuses substances absorbées par la mère se retrouvent dans le lait qu’elle produit. En cas d’allaitement, il faut donc aussi éviter le Botox.

Prise de médicaments

Comme de nombreux traitements, le Botox peut engendrer des effets indésirables s’il est associé à d’autres médicaments. Aussi, on évitera de réaliser des injections pendant la prise d’anti-inflammatoires, d’anticoagulants ou d’antibiotiques à base d’aminosides (contre les maladies infectieuses).

Pathologies neuromusculaires

Du fait de son action bloquante sur les neurotransmetteurs, la toxine botulique est proscrite chez les personnes souffrant de maladies neuromusculaires : syndrome de Lambert-Eaton, myasthénie, myopathie, sclérose latérale amyotrophique (SLA), etc.

Sportifs de haut niveau

Enfin, les injections de Botox cosmétique ne sont pas toujours compatibles avec la pratique intensive d’un sport, car elles peuvent entraîner une perte de 1% du tonus musculaire. Le mieux est alors de demander l’avis d’un médecin.

Conclusion

Si le Botox est apprécié pour son efficacité sur la réduction des rides, il n’est cependant pas conseillé dans toutes les situations. En cas de doute, mieux vaut demander conseil à un médecin avant de faire des injections.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.