Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
15 mars 2017 - 10:37 | Mis à jour : 10:39

Brunch bénéfice pour la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle

Par Salle des nouvelles

Dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle, L’Entraide DIJM tiendra son Brunch annuel le samedi 18 mars prochain. L’événement, qui se déroulera à la salle Le Maxim du Jolodium (12, rue Richelieu à Notre-Dame-des-Prairies), vous propose tout d’abord un salon des artisans, à compter de 10 h. Toutes les œuvres qui y seront en exposition sont issues du travail de personnes handicapées qui sont soutenues par L’Entraide. Elles seront ensuite mises à l’encan à compter de 11 h, jusqu’à 13 h 30. Le brunch est tant qu’à lui prévu à 11 h 30.

" On s'attache à nous " : une thématique inspirante
Cette année, la thématique des boutons a guidé les artistes dans leur création. Vous verrez que l’imagination était au rendez-vous et que le résultat est des plus artistiques. Vous pouvez d’ailleurs observer quelques-unes des œuvres en primeur dans certains commerces : L’Âtre Bistro, la Brûlerie du Roy et Rouge Canapé. Vous avez un coup de cœur pour l’une des œuvres? Soyez présent au Brunch bénéfice et participez à l’encan silencieux!

Soutenir L’Entraide DIJM
Votre présence au Brunch bénéfice du 18 mars prochain soutiendra directement les activités de l’organisme envers sa clientèle. N’hésitez donc pas à vous procurer des billets dès maintenant en communiquant avec L’Entraide DIJM par courriel à emmanuelle.richard@entraidedijm.org ou encore par téléphone au 450 759-9621. Le coût est de 30 $ par adulte et de 15 $ par enfant, puis les 5 ans et moins sont admis gratuitement.

Vous pourrez aussi soutenir L’Entraide DIJM en achetant l’une des œuvres mise à l’encan silencieux. Une œuvre collective de Guilbo et des artistes sera de plus dévoilée : de quoi découvrir tout leur talent artistique! Nous comptons sur votre présence : bienvenue à tous!

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.