Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
22 février 2017 - 11:50

Sexes, médias et indépendance

Par Salle des nouvelles

Les Organisations unies pour l’indépendance (OUI Québec) de Lanaudière en collaboration avec le Cégep régional de Lanaudière à Joliette invitent la population à une conférence ayant pour thème « Sexes, médias et indépendance » le mardi 7 mars 2017 à midi à la salle Calimarose du Cégep.

Seront réunies sur un même panel pour l’occasion Flavie Payette-Renouf, réalisatrice du documentaire Lise Payette : un peu plus haut un peu plus loin sur sa grand-mère, de même que le film 75e : elles se souviennent sur le droit de vote des femmes et Claudette Carbonneau, syndicaliste, présidente des OUI Québec et ancienne présidente de la CSN.

« Cette activité est née de l’initiative de quatre citoyennes de la région qui avaient le goût de souligner la Journée internationale des femmes cette année dans une perspective indépendantiste et féministe », a déclaré la présidente des OUI Québec Lanaudière, Claire Aubin. « Nous souhaitions rejoindre particulièrement les jeunes, celles et ceux qui ont peut-être parfois moins conscience des luttes passées menées par des femmes. C’est pourquoi la collaboration avec le Cégep nous paraissait évidente », a poursuivi Mme Aubin.

Le panel sera animé par Flavie Trudel, enseignante en sociologie au Cégep régional de Lanaudière à Joliette, qui offre notamment le cours Culture et médias. « L’accent sera mis sur la façon dont la représentation des femmes, des féministes, des militantes politiques est traitée dans les médias, particulièrement lorsque celles-ci sont indépendantistes. Les deux conférencières, elles-mêmes des figures médiatiques de deux générations différentes, répondront à des questions pertinentes des étudiants et étudiantes et du public après leur allocution.  

L’évènement est gratuit et ouvert à tous et à toutes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.