Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
14 décembre 2016 - 11:29

Les Cuisines Collectives de Matha reçoit 700$ des citoyens

Par Salle des nouvelles

Les Cuisines Collectives de Matha  a reçu 700$ des citoyennes et des citoyens qui ont fait leur emplettes alimentaires chez MAXI ou MAXI et Cie entre les 14 et 28 juillet dernier. En effet, dans le cadre de sa campagne «Donnez un peu, aidez beaucoup», les magasins MAXI et MAXI et Cie ont choisi de remettre les sommes recueillies auprès de leurs clientes et clients à notre organisation de cuisine collective. À l’échelle québécoise, près de 1000 groupes de cuisine collective se partagent un total de 72 644,68 $

Les groupes de cuisine collective ont régulièrement besoin d’ingrédients de base pour cuisiner les plats réconfortants qu’ils se préparent pour assurer une meilleure autonomie alimentaire. Ils achètent régulièrement de la farine, du sel, du poivre et d’autres épices, du sucre, des légumineuses qui composent ce qu’ils appellent leur fonds de cuisine. Les sommes reçues sous la forme de carte-cadeaux serviront à reconstituer ces réserves.

Les membres des groupes de cuisine collective des Cuisines Collectives de Matha tiennent à remercier chaleureusement leurs concitoyennes et leurs concitoyens ainsi que les magasins MAXI pour cette générosité.

Le mouvement des cuisines collectives du Québec est composé de plus de 1 300 groupes permettant à environ 10 000 citoyennes et citoyens de se préparer annuellement plus de 1,4 million de portions. Depuis 25 ans, le Regroupement des cuisines collectives du Québec (RCCQ) anime et soutient ce vaste mouvement déployé à l’échelle du Québec. Il a pour mission de favoriser l’émergence, la consolidation et la concertation des cuisines collectives sur l’ensemble du territoire du Québec  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.