Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
1 décembre 2016 - 15:12

Une très belle soirée pour les parents-bénévoles de la Commission scolaire des Samares

Par Salle des nouvelles

Le mardi 29 novembre, le comité de parents de la Commission scolaire des Samares a organisé une soirée reconnaissance pour souligner le travail des parents et grands-parents dans les écoles de notre commission scolaire. Cette année, trente-six parents et grands-parents ont reçu une mention particulière; parmi eux, quatre ont reçu le prix reconnaissance pour leur engagement soutenu. Au primaire, il s'agit de Pamela Lamoureux, parent bénévole à l'école de Saint-Côme et, au secondaire, de Michel Rouillard, parent bénévole à l'école de la Rive. Ginette Morin, parent bénévole à l'école de l'Érablière, a reçu le prix reconnaissance pour le travail accompli au sein du comité consultatif des services aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage. Éric Ouimet a reçu le prix reconnaissance du comité de parents. Ce dernier est commissaire-parent EHDAA au conseil des commissaires.

En outre cette année, un parent bénévole de notre milieu scolaire, Claude Racine, a reçu un prix des mains de la présidente de la Fédération des comités de parents du Québec, Corrine Payne, pour l'ensemble du travail qu'il a accompli pendant plus d'une décennie dans différents comités et conseils reliés au milieu scolaire.

« Je souhaite que le temps que vous offrez aux élèves, aux membres du personnel, aux membres de la direction de votre école vous donne ce sentiment gratifiant d'accomplir une noble mission au sein de votre communauté, car il s'agit bien d'une mission fort importante que celle de contribuer à l'avenir d'une société et c'est ce que vous faites! », a souligné le président de la Commission scolaire, monsieur Michel Forget, lors de cette soirée.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.