Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 novembre 2016 - 08:31

Une 8e édition émouvante pour le Souper spectacle de la Société Alzheimer de Lanaudière

Par Salle des nouvelles

La Société Alzheimer de Lanaudière est heureuse d’annoncer que plus de 37 382 $ ont été amassés lors de la 8e édition du Souper spectacle présenté par Les Entreprises Bourget et le cabinet d’avocats Ratelle, Ratelle & Associés. Pour soutenir la cause, 156 invités se sont joints aux coprésidents d’honneur Monsieur Luc Delangis, président des Entreprises Bourget, ainsi que Me Emmanuel Préville-Ratelle, avocat chez Ratelle, Ratelle & Associés. 

Cette 8e édition était orchestrée par Monsieur Alexandre Dumas, ancien journaliste à RadioCanada, qui a assuré le rôle de maître de cérémonie avec brio. Wilfred LeBouthillier a offert une performance musicale touchante, notamment avec sa chanson « Un petit morceau de moi » qui parle de la maladie d’Alzheimer. L’artiste a aussi accepté de céder la scène à un spectateur qui a su émouvoir les convives en interprétant une chanson qu’il a écrite en l’honneur de feu son père, atteint de la maladie d’Alzheimer. Des encans silencieux et à la criée furent aussi organisés. Des items tels un t-shirt et une casquette autographiés par un joueur de l’équipe des Canadiens de Montréal, un ballon autographié par les joueurs de l’Impact, une courtepointe entièrement piquée à la main ainsi que plusieurs produits lanaudois étaient mis à l’encan. 

La Société Alzheimer de Lanaudière désire remercier, une fois de plus, son partenaire principal : M ta Région ainsi que ses généreux commanditaires : Les Entreprises Bourget et le cabinet d’avocats Ratelle, Ratelle & Associés, partenaires Prestige; l’Hôtel Château Joliette, partenaire Or et la SAQ, partenaire Bronze, grâce à qui cette soirée a été un succès.  
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.