Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
3 novembre 2016 - 08:19

Politique de soutien aux projets structurants

Plus de 140 000 $ remis à 11 promoteurs de la MRC de D’Autray

Par Salle des nouvelles

 Lors de la séance du conseil de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray du mois d’octobre, les élus ont confirmé leur appui à 12 initiatives par des contributions provenant de l’enveloppe des programmes de sa Politique de soutien aux projets structurants. Un montant total avoisinant 140 000 $ sera distribué aux promoteurs. 
 
Par le Programme d’aide au développement des infrastructures d’accueil industrielles, la Ville de Berthierville pourra se doter d’une étude de planification industrielle pour le pôle Berthier ainsi que d’un plan d’intervention. 
 
Un projet mené par Tourisme Lanaudière, conjointement avec la MRC, a obtenu du soutien du Programme d’aide à la promotion touristique et du Programme d’aide aux collectivités (PAC) rurales. Plusieurs outils seront développés afin de valoriser les destinations plein air du territoire d’autréen. Toujours à des fins de promotion touristique, la Ville de Saint-Gabriel mettra en place une campagne publicitaire consacrée au lac Maskinongé en tant que destination aquatique par excellence. Les adeptes de plein air et de sports aquatiques non motorisés seront ciblés. 
 
Le Festitrad, le Festival d’été de Saint-Gabriel et le Triathlon de Saint-Gabriel, trois autres initiatives organisées par la Ville de Saint-Gabriel, ont bénéficié d’un coup de pouce du Programme d’appui aux projets et évènements récurrents de la MRC. 
 
À cette liste s’ajoutent cinq projets supportés par le PAC rurales. La municipalité de Mandeville pourra aménager une aire de repos à leur centre multifonctionnel, lieu où se déroulent leurs évènements culturels. L’installation d’une boîte à livres y est également prévue. D’autre part, la salle municipale des Mandevillois accueillera un projecteur, un écran et des divans gonflables qui permettront la projection de films pour les citoyens. 
 
La Société d’histoire et de patrimoine de Lavaltrie publiera un ouvrage intitulé Lavaltrie d’autrefois (1665-1972) Chronologie historique et vieilles photos. L’objectif de ce livre est de faire revivre une partie importante de l’histoire de la ville et de décrire les événements ayant marqué le développement de la Seigneurie de Lavaltrie. 
 
Le Carrefour jeunesse-emploi de D’Autray-Joliette poursuivra la mise en application de L’école J’embarque. Ce projet d’accompagnement et de soutien individualisé, favorisant la persévérance scolaire des jeunes de Lavaltrie, vise spécifiquement des jeunes à risque de décrochage, de 1re et 2e secondaire, de l’école secondaire de la Rive. 

 Avec l’aide du PAC rurales et du Programme de mise en valeur et entretien des infrastructures récréotouristique, la Société de Conservation, d’Interprétation et de Recherche de Berthier et ses Îles procédera à la réfection de ses passerelles et de ses tours d’observation. D’autre part, l’organisme installera des pavillons et des tables à piquenique à l’entrée des sentiers. 
 
La prochaine date limite pour proposer une initiative est fixée au 15 décembre prochain. Les descriptions des programmes contenus dans la Politique de soutien aux projets structurants sont disponibles sur le site Internet de la MRC au www.mrcautray.qc.ca sous l’onglet Économie. Ces outils sont rendus possibles grâce à une entente entre la MRC et le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire. 
 
Aide signifiante pour le Théâtre Advienne que Pourra 
Dans un autre ordre d’idée, une entente avec le Conseil des arts et des lettres du Québec a permis à la MRC de remettre un montant de 10 000 $ au Théâtre Advienne que Pourra, dont le siège social est situé dans la municipalité de La Visitation-de-l’Île-Dupas, afin de faciliter ses activités. 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





Le Journal de Joliette se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, Le Journal de Joliette collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.